Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

La Pratique du KUNG-FU : Les origines et les 10 bienfaits d’un sport qui vous permet de vivre en harmonie au quotidien (1ère partie)

0 749

Le Kung-Fu désigne l’ensemble des arts martiaux chinois. Il comprend des techniques diverses et variées de combat et de défense, qui se sont développées tout au long de l’histoire de la Chine. Il prend ses racines dans des notions philosophiques orientales telle que le Yin-Yang, les cinq éléments, et le Qi ou l’énergie vitale.Il ne s’agit pas d’une simple technique de combat, plutôt d’un art de vivre permettant d’harmoniser le corps et l’esprit. Le Kung-Fu est aussi une ouverture à la vie spirituelle. Il offre au pratiquant la possibilité de découvrir sa juste place dans le monde au travers de la pratique et de la relation au maître.

Mieux, le Béninois Jean LOKOSSOU KETA, président de la ligue régionale Atlantique-Littoral de Kung-Fu (2021) ajoutera que « Devenir pratiquant du Kung-Fu n’a forcément pas que pour objectif, la maîtrise des techniques de combats dont on pourrait faire usage en cas de danger ou de besoin extrême. C’est surtout pour rebâtir son corps et fortifier son état d’esprit pour l’équilibre et l’harmonie nécessaires dans sa vie. »

Jean LOKOSSOU KETA, président de la ligue régionale Atlantique-Littoral de Kung-Fu (Bénin)
En effet, le terme « Kung-Fu » n’est pas le véritable nom de cet art martial. Plutôt “Gong-Fu”. Le nom de Kung-fu a été donné par les occidentaux, pour désigner les films d’arts martiaux chinois.

“Gong” signifie le “travail”, la “maîtrise” puis la “perfection”. Ce terme est proche de la notion d’artisan telle qu’elle a pu exister en Europe au XIXème siècle. A cette époque, l’artisan est un homme qui apprend un métier auprès d’un maître.

L’étymologie du caractère “Fu” renvoi au mari au maître, à l’homme accompli.

Le Kung Fu et ses origines…

Le Kung Fu est né dans un monastère du nom de Shaolin. Le temple de Shaolin était un monastère bouddhiste construit en 377 après Jésus-Christ dans la province chinoise du Henan. En 527 après Jésus Christ, un moine bouddhiste persan du nom de Bodhidharma se rend au temple, afin de recevoir une formation religieuse. Or, il trouve les moines très faibles physiquement et en mauvaise santé.


Afin d’améliorer la force et la vitalité de moines, Bodhidharma s’isole dans une pièce pour méditer pendant une durée de neuf ans. A la suite de cette méditation, il met au point une série d’exercices afin de développer la force, la vitalité et l’énergie vitale. Ces exercices physiques constituent l’origine des arts martiaux de Shaolin.

👉🏾À suivre, la 2ème et dernière partie demain samedi 27 novembre 2021, consacrée aux 10 bienfaits du Kung-Fu

✍🏾La Tempête Infos, avec Santé dépendance

Loading...