Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Bénin : Deux citoyens déposés en prison, pour avoir filmé et photographié des prisonniers au tribunal

0 832

Alors qu’ils seraient tous deux venus retirer leurs casiers judiciaires au Tribunal de Porto-Novo il y a quelques jours, dans le cadre d’un concours de recrutement, deux citoyens Béninois auraient été déposés en prison le même jour, pour avoir filmé et photographié des prisonniers. Un flagrant délit puni par la loi sur le numérique.

✍🏾Yann Z.

Au Bénin, deux Béninois âgés entre 20 et 35 ans pris en flagrant délit de photographie et d’enregistrement vidéo de prisonniers au tribunal de Porto-Novo, auraient été déposés à la prison civile d’Akpro-Missérété. Ils auraient respectivement écopé de 9 mois d’emprisonnement ferme avec une amende de 300.000 FCfa et de 12 mois de prison et une amende de 500.000 FCfa.

Selon les faits rapportés par nos sources, un véhicule transportant des prisonniers a fait son entrée dans les locaux du tribunal de porto-novo, en prélude à des audiences programmés. Des dizaines de jeunes prisonniers en gilets bleu-nuit descendaient du véhicule, menottes aux mains, direction, la salle d’audience. Et c’était justement en ce moment que curieusement, les deux jeunes venus retirer leurs casiers judiciaires au guichet dudit tribunal, se sont mis à photographier et à filmer les prisonniers et les policiers armés qui les conduisaient vers la salle d’audience.

« Mais malheureusement pour eux, un juge surpris par leur acte, regardait toute la scène à travers son écran de système de vidéosurveillance dans son bureau. Et c’est ainsi qu’il aurait ordonné leur interpellation. Après avoir saisi leurs téléphones portables, il leur aurait notifié qu’ils sont pris en flagrant délit d’infraction, pour avoir violé la loi sur le numérique », rapportent nos sources.
« Vous avez photographié et filmé des prisonniers et des policiers en mission, sans leur avis aucun. Ça ne se fait pas… », leur aurait-il signifié avant de leur permettre d’informer leurs parents de leur situation.

Celui qui a pris des photos (5) a écopé d’une peine de 9 mois d’emprisonnement ferme avec une amende 300.000 FCfa. Quant à celui qui a enregistré une vidéo (de 3minutes), il a écopé d’une peine de 12 mois de prison ferme et une amende de 500.000 FCfa.
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos

Loading...
X