Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

SPIRITUALITÉ / Métaphysique : Que se passe-t-il réellement après le décès d’un humain ? (Doit-on invoquer les morts ?)

0 175
SPIRITUALITÉ / Métaphysique
Que se passe-t-il réellement après le décès d’un humain ?(2è partie)
Doit-on invoquer les morts ?
Publié le 11 Janv. 2020 à 15h 55’
Par Maître Amoussa RAHIMI, La TEMPÊTE


Avant d’aborder cette question, voyons ce qui se passe lorsque le cordon d’argent se coupe : le défunt découvre ses nouvelles facultés spirituelles. Il devient conscient qu’il est vivant cette fois-ci avec son corps astral tout en se trouvant encore dans le corps physique. Tout ce qui appartient au plan physique devient pour lui quelque chose d’impalpable qu’il ne peut plus appréhender. S’il veut toucher un corps, une personne, un mur, il passera au travers. Il en sera ainsi dorénavant pour tout ce qui appartient au plan physique. Le défunt existe dorénavant comme une énergie et non plus comme un être physique. Après la mort, le décédé sera attiré vers le plan correspondant à son évolution futur, avec ses souvenirs, ses amours, ainsi que ses expériences du bien et du mal. Le mort rejoindra la fréquence vibratoire correspondant à sa propre vibration à sa mort attestant cette parole des écritures : « il vous sera accordé au ciel, la place que vous aurez occupé sur terre ».

Et cela démontre la nécessité au vivant de travailler sur la qualité et la quantité de leur taux de vibration au quotidien. Tout mort est attiré vers l’un des sous-plans suivant du plan astral : 1- le bas astral ; 2- le moyen astral ; 3- le haut astral ou astral supérieur.
On rencontre dans le bas astral, tous ceux qui ne veulent pas évoluer. Ce sont des personnes qui se sont complues dans le mal qu’elles ont fait aux autres de manière consciente, c’est-à-dire les méchants qui n’hésitent pas à écraser tous ceux qui se trouvent sur leurs chemins comme les sorciers, les mauvais féticheurs, les envoûteurs etc.…On rencontre dans le bas-astral également les sorciers noirs, c’est-à-dire des personnes négatives, des personnes mortes de mort violente (accident, noyade, incendie, pendaison, foudre, fusillade, mort au cours de l’accouchement etc.…)

On y trouve aussi des entités négatives créées par la pensée humaine longtemps entretenue ou répétée telles les pensées de haine profonde, de convoitise, de jalousie, de destruction etc.…
 On y rencontre sur ce plan des personnes qui se sont suicidées, des êtres démoniaques, des êtres malsains, les malfrats et autres braqueurs qui tuent des hommes consciemment. La vibration du bas-astral est très proche de la matière : c’est la plus basse du bas- astral que les religions appellent l’enfer.
Le moyen astral est ce que l’on appelle le purgatoire. Le haut astral est le plus élevé au niveau vibratoire. Sa vibration est très subtile et lumineuse. C’est le plan des êtres lumineux qui aident les autres à évoluer vers les plans supérieurs. C’est le plan de grands initiés, des maîtres, des êtres de lumière et d’amour qui fonctionnent avec leur cœur. Tout y est compassion. C’est ce que les religions appellent le paradis qui s’étend au delà du haut astral.
Doit-on invoquer les morts ?
Est-il bon d’invoquer souvent les morts ? Nous devons laisser les défunts vivre leur vie sur l’astral et ne pas les appeler trop souvent. Aussi, n’est-il pas conseillé de mettre les photos de nos défunts trop en vue car en les regardant, il est généralement difficile de ne pas ressentir une certaine tristesse qu’ils reçoivent pratiquement, immédiatement sur l’autre plan. Cela peut avoir une tendance à les déstabiliser car c’est tout comme si nous les appelions en permanence. Nous ne devons pas faire comme si sans eux notre vie est finie : cela les rend malheureux et les empêche de monter vers les plans  de lumière parce qu’ainsi faisant, nous les obligeons à nos habitudes à se soucier de nous et nous les empêchons ainsi de trouver une paix intérieure nécessaire pour l’élévation vers plus de lumière ou une réincarnation.

Evitons les pratiques nécromanciennes telles les chansons funèbres et autres pratiques qui nous mettent en contact vibratoire avec les personnes défuntes. Eloignons des personnes sensibles les reliques ou témoins des personnes décédés afin de ne pas créer des contacts vibratoires entre les morts et les vivants. Ceci, pour que dans la paix intérieure, les vivants évoluent et les morts également car rien ne meurt, tout se poursuit…

Il est impérieux que nous DEVELOPPIONS NOTRE CONSCIENCE.


         A suivre dans la 3è et dernière partie dans nos prochaines publications.
Maître Amoussa RAHIMI, Métaphysicien, Plasticien

CONTACT: +229 97081075

LIRE AUSSI :  Bénin : La Constitution bientôt révisée à nouveau (Découvrir la raison)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend