Tempête Infos
Tempête Infos

Bénin : Talon explique les raisons pour lesquelles il a bloqué l’embarquement du pétrole nigérien via Sémè et pose une condition pour la levée de la mesure

✍🏾Loth HOUSSOU

Lundi 6 mai 2024, les autorités béninoises ont décidé de bloquer l’embarquement du pétrole nigérien via Sèmè. Ceci, en représailles face à la position intransigeante des nouvelles autorités du Niger contre le Bénin. Une crise diplomatique qui perdure entre les deux (2) pays voisins et frères depuis juillet 2023, suite aux sanctions de la CEDEAO contre le Niger à cause du coup d’État. A travers une déclaration ce mercredi 08 mai 2024, le Président de la République du Bénin, Patrice Talon a dévoilé les raisons qui  expliquent cette décision.

D’entrée, ce sont les Chinois, c’est-à-dire l’ambassadeur de Chine au Bénin et les responsables du West African gaz Pipeline Company (WAPCO), la société gestionnaire de l’oléoduc qui implique les trois (3) pays à savoir le Niger, le Bénin et la Chine, qui ont informé le gouvernement béninois de l’arrivée des officiels nigériens au Bénin, pour inaugurer le projet pipeline Bénin-Niger. Un fait considéré comme de l’informel, car, pour le président Patrice Talon, les deux pays (le Bénin et le Niger) devraient échanger de manière formelle et structurée, dans le cadre de cette inauguration à Sèmè au Bénin.

Et visiblement, les autorités nigériennes ne sont pas encore prêtes,, pour cette approche vis-à-vis du Bénin. La preuve, malgré les démarches du Bénin pour apaiser et normaliser les relations entre les deux pays, le Niger est resté silencieux. De l’ouverture des frontières côté Bénin jusqu’à l’envoi de messages, en passant par l’envoi du Ministre des affaires étrangères à Niamey comme émissaire, toutes les démarches de main tendue du Bénin ont été ignorées par les autorités nigériennes.

« Je suis peiné par les relations tendues entre le Niger et le Bénin, deux pays amis et frères… Prendre le Bénin comme pays ennemi et répandre qu’il a massé des troupes étrangères à ses frontières pour attaquer le Niger est totalement ridicule », fait savoir le président Patrice Talon. Pourtant, pendant que la frontière est restée fermée côté Niger, d’importantes quantités de céréales cultivées au Bénin empruntent des moyens informels pour entrer au Niger. Une hypocrisie flagrante dénoncée par le Chef de l’État Patrice Talon : « On ne peut pas nous voir comme des ennemis et vouloir notre collaboration et nos moyens ».

Une seule condition du Bénin

« Si demain, Niamey accepte de collaborer, les bateaux pourront embarquer le pétrole nigérien dans les eaux béninoises », a-t-il fait savoir au cours de sa déclaration ce mercredi 8 mai 2024. Ceci, gardant la main tendue envers les autorités du Niger, pour que les relations entre les deux pays se normalisent. Et le tout premier et principal acte fort souhaité par Patrice Talon, c’est la réouverture des frontières terrestres entre les deux pays frères.
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X