Mahomet : Retour sur la vie du prophète qui a fondé la religion de l’Islam

1 414

De son vrai nom Abū al-Qāsim Muḥammad ibn ʿAbd Allāh ibn ʿAbd al-Muṭṭalib ibn Hāshim, Mahomet est né en 570 (après la naissance de Jésus Christ) en Arabie Saoudite. Membre de la tribu marchande des Quraychites, il perdit ses parents très tôt et fut donc élevé par son grand-père et son oncle. Il eût quatre filles d’une veuve qu’il a épousée.

Le prophète Mahomet

Ce fut à l’âge de 40 ans, en l’an 610 qu’il débuta sa mission de Prophète de l’Islam. Ceci, après avoir eut la révélation du Coran pour la première fois dans les cavernes proches du mont Hira. C’est d’ailleurs là qu’il reçoit la toute première des 114 révélations qui vont constituer le Coran, le texte sacré des musulmans, à l’instar de la Bible des chrétiens.

Mahomet commença à prêcher trois (03) ans plus tard. Au début, il attira quelques disciples, mais ses discours sur le Dieu unique n’étaient pas, auparavant, unanimement appréciés à la Mecque où la plupart des gens vénéraient des idoles et de nombreux dieux païens.

Un voyage effectué en une nuit jusqu’à Jérusalem sur le dos d’une monture céleste (al-Buraq) et une ascension au ciel sont deux épisodes surnaturels qui interviennent avant que Muhammad et la communauté des premiers fidèles ne soient contraints, en 622, à s’exiler à Yathrib (la future Médine). C’est alors l’hégire qui marque le début du calendrier musulman qui sera considéré et pratiqué jusqu’à nos jours par ses fidèles dans le monde.

Le guide spirituel se rendit dans la ville de Médine, qui devint finalement le centre d’une importante civilisation islamique.
De son vivant, l’Arabie est convertie à l’islam ; ses successeurs, les califes, poursuivront cette expansion. Muhammad meurt en 632 ; il est enterré à Médine et son tombeau devient le second Lieu saint de l’islam.

L’historique d’une succession à polémique

Après 22 ans de prêche, Mahomet meurt en 632, à l’âge de 62 ans. De tous ses disciples, il ne laissa aucun successeur clairement désigné. Alors que certains pensaient que le candidat naturel pour le succéder était Ali, le cousin du Prophète et 4ème calife qui avait épousé Fatima, la fille du guide spirituel, ce fut finalement Abu Bakr qui fut élu par les membres dirigeants de la communauté.

Ce dernier reçut le titre de khalifat, un mot qui signifie « successeur » et qui est à l’origine du mot « calife ».

Mais Ali finit par devenir calife. Ce qui divisa la communauté des musulmans, car les musulmans sunnites qui estimaient que le calife devait être élu, tandis que les musulmans chiites protestaient que le califat devait revenir aux descendants d’Ali et de Fatima.

A suivre, dans nos prochaines publications 👉🏾 Mahomet, l’Islam et les premières conquêtes

✍🏾Avec France Télévisions
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.