Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Après un 2è coup d’État : Le colonel Assimi Goïta légalisé Président du Mali, à 38 ans! 👉🏾 L’ex-Président Bah N’daw et le 1er Ministre Moctar Ouane, libérés, mais…

0 802

Colonel de l’armée et principal cerveau du coup d’État qui a renversé le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) en août 2020, Assimi Goïta, précédemment vice-président de la transition au Mali sous Bah N’daw, est désormais à la tête du pays. Il a été officiellement nommé Président par la Cour Constitutionnelle ce vendredi 28 mai 2021, après avoir orchestré un second putsch le lundi 24 mai dernier, contre son ex-Chef Bah N’daw et son Premier Ministre Moctar Ouane qui, lui, avait démissionné avant d’être rétabli dans ses fonctions le lendemain, il y a une dizaine de jours.

Ainsi, après avoir assumé les fonctions de président du Comité national pour le salut du peuple du 19 août 2020 au 18 janvier 2021, et chef de l’État du Mali du 24 août au 25 septembre 2020, l’ancien commandant de bataillon des forces spéciales (né en 1983/38ans), Assimi Goïta prend la tête de ce pays visiblement plongé dans la tourmente, 9 mois après avoir renversé le président élu Ibrahim Boubacar Keïta. Fonction qu’il assumera jusqu’au terme de la transition, selon l’arrêt de la Cour constitutionnelle.

Le colonel Assimi Goïta, nouveau Chef d’État du Mali
En effet, lors de la diffusion de cet arrêt, la Cour constitutionnelle constate “la vacance de la présidence de transition”, en raison de la démission du président Bah Ndaw. Une “démission prononcée de force” par les victimes du putsch. Mieux, l’arrêt stipule qu’en conséquence le vice-président, le colonel Goïta, “exerce les fonctions, attributs et prérogatives de président de la transition, pour conduire le processus de transition à son terme”, et qu’il portera “le titre de président de la transition, chef de l’État”.

LIRE AUSSI :  ÉLECTION À LA FÉDÉRATION CAMEROUNAISE DE FOOTBALL⚽ CE SAMEDI : Candidat au poste de président, Samuel Eto'o va renoncer à son salaire s'il est élu

Bah N’daw et son ex-Premier Ministre relâchés, mais encore sous menace…

Relâchés depuis la soirée du jeudi 27 mai 2021, les deux anciens hommes forts du Mali (Bah N’daw et Moctar Ouane),ne se sont ni encore affichés, ni exprimés en public. Et pour cause, nos sources évoquent une pression et des menaces de la part de l’homme fort actuel. << Dans les jours à venir, le Premier ministre qui sera nommé aura pour mission, de mener une large consultation entre les différents groupements (...) en vue de mettre en place un gouvernement de consensus et d'inclusivité >> a fait savoir le nouveau Chef d’État, Assimi Goïta, dans un communiqué.

LIRE AUSSI :  Guinée Conakry/Après le coup d'État réussi contre Condé : Les premiers mots du nouvel homme fort, colonel Mamady Doumbouya 👉🏾Le peuple guinéen en effervescence (Vidéos)

On y revient.

✍🏾Loth HOUSSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend