Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

TCHAD : Une nouvelle attaque djihadiste fait 12 morts dans le rang des militaires đŸ‘‰đŸŸPlusieurs civils tuĂ©s et blessĂ©s par l’armĂ©e tchadienne dans une tension

0 1 021

TĂŽt dans la matinĂ©e de ce Mardi 27 avril 2021, le Tchad a Ă©tĂ© victime d’une nouvelle attaque djihadiste par la secte islamique Boko Haram et l’Iswap. Bilan, aux moins 12 militaires et quarante assaillants ont Ă©tĂ© tuĂ©s, a affirmĂ© Ă  l’AFP le gouverneur de la province, Mahamat Fadoul Mackaye.

« Ils ont attaquĂ© une position de l’armĂ©e, les forces de dĂ©fense ont ripostĂ© vigoureusement pour chasser l’ennemi qui a abandonnĂ© 40 corps et des armes. Mais, nous dĂ©plorons la mort de 12 militaires​ », a dĂ©clarĂ© le gouverneur par tĂ©lĂ©phone. Les combats se sont dĂ©roulĂ©s autour de 6 heures locales, entre les localitĂ©s de Ngouboua et KaĂŻga, Ă  une centaine de kilomĂštres au nord de la capitale N’Djamena, dans cette rĂ©gion du lac Tchad aux confins du Nigeria, du Niger, du Cameroun et du Tchad, et oĂč Boko Haram et l’Iswap s’en prennent rĂ©guliĂšrement aux quatre pays, selon un haut responsable des services de sĂ©curitĂ© qui a voulu requĂ©rir l’anonymat. Le porte-parole de l’armĂ©e, le gĂ©nĂ©ral Azem Bermandoa Agouna, a, lui aussi, confirmĂ© l’attaque Ă  l’AFP, mais a refusĂ© de livrer un quelconque bilan.Tensions mortelles et sanglantes dans plusieurs villes du Tchad

Pendant que le combat entre les assaillants et l’armĂ©e tchadienne s’estompait, une vive tension s’est Ă©clatĂ©e dans plusieurs villes du Tchad. Les populations ont envahi les grandes le sud du pays dans les grandes villes comme Moundou (capitale Ă©conomique), Doba. Objectif, rĂ©clamer la dissolution et le dĂ©part du « Conseil Militaire de Transition » dirigĂ© par le fils du PrĂ©sident dĂ©funt, par les forces politiques et les diverses organisations de la sociĂ©tĂ© civile.
Déterminés, ils avancent, brûlent les entreprises françaises (station Total) et le drapeau français, sur leur passage.

Mais la riposte ne s’Ă©tait pas faite prier. TrĂšs vite, un dĂ©tachement armĂ© constituĂ© de la police antiĂ©meute et de militaires a Ă©tĂ© dĂ©ployĂ©, pour disperser et rĂ©primer les manifestants. Dans la foulĂ©e, des balles rĂ©elles ont Ă©tĂ© tirĂ©es sur les manifestants. Plusieurs morts et blessĂ©s ont Ă©tĂ© dĂ©nombrĂ©s dans le rang des civils, un artiste et un pasteur blessĂ©s y compris.

Selon le procureur, Ă  N’Djamena, une dame a Ă©tĂ© tuĂ©e par des manifestants Ă  DembĂ©. Un jeune a Ă©tĂ© tuĂ© Ă  Moundou, avec plusieurs blessĂ©s, y compris des policiers. Plusieurs vĂ©hicules de la police ont Ă©tĂ© endommagĂ©s et un vĂ©hicule d’une Organisation Non Gouvernementale a Ă©tĂ© cabossĂ© par des manifestants.

A suivre…

Loth HOUSSOU, LA TEMPÊTE INFOS

Loading...