Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité
- Advertisement -

- Advertisement -

Refus des billets de banque et pièces de monnaie lisses, mutilés ou froissés : Enfin, une décision salutaire qui met fin à la polémique au Bénin

0 870

C’est l’une des plus vieilles polémiques du quotidien qui ont occasionné assez de dégâts pendant des décennies. Mais depuis la date du jeudi 03 septembre 2020, elle devrait être conjuguée au passé.

Ainsi, grâce au communiqué du Ministre de l’Economie et des Finances du Bénin, Romuald Wadagni, le phénomène du refus catégorique des billets de banque et des pièces de monnaie pour les raisons qu’ils sont lisses, mutilés, froissés ou qu’ils aient perdu leurs éclats n’aura plus droit de cité sur toutes l’étendue du territoire béninois. Selon nos sources, la décision pourrait s’étendre dans tous les pays membres de l’Union Économique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).
Lisez plutôt.

LIRE AUSSI :  Cérémonie de présentation des vœux de nouvel an : La Coalition pour le Développement des Artisans Couturiers, Cordonniers, Matelassiers et Brodeurs d’Akpakpa opte, pour de nouveaux défis

COMMUNIQUÉ DU MEF AU SUJET DU REFUS DE CERTAINES PIECES DE MONNAIES PAR UNE PARTIE DE LA POPULATION

Il m’est revenu le constat de la recrudescence du phénomène de rejet de pièces de monnaie et billets de banque émis par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), au motif que les pièces de monnaie sont altérées, lisses, auraient perdu leur éclat ou que les billets de banque sont froissés et ne seraient plus valables.

Cette situation a entraîné des incidents dans plusieurs localités où des transactions entre agents économiques n’ont pas pu se dénouer.

Je tiens à rassurer les populations que les pièces de monnaie lisses, ayant perdu leur éclat ou mutilées et les billets de banque froissés émis par la BCEAO ont toujours cours légal et pouvoir libératoire sur toute l’étendue du territoire national et dans tous les pays de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA). Ils ne peuvent donc pas être refusés dans le cadre des transactions économiques.

LIRE AUSSI :  Supposé recrutement de 1.065 agents pour une formation en maraichage au Bénin :  Le MAEP dément, alerte sur une arnaque à grande échelle et invite à la vigilance

Je rappelle aux populations détenant des pièces de monnaie mutilées ou devenues lisses, ainsi que les billets de banque froissés par l’usage, qu’elles peuvent procéder à leur échange gratuitement aux guichets de la BCEAO.

En tout état de cause, le refus de recevoir la monnaie ayant cours légal dans un Etat membre de l’UMOA est puni par les textes en vigueur.

Cotonou le 03 septembre 2020

Le ministre de l’Economie et des Finances

Romuald WADAGNI

Video Leader 1

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend