Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Vaste opération de rapatriement des étrangers en situation irrégulière en Guinée Équatoriale : Plusieurs morts déjà enregistrés ! 👉🏾Violentés et soumis à des conditions inhumaines, les immigrés Béninois appellent le Président Patrice Talon au secours

0 3 150

Depuis la journée du lundi 1er novembre 2021 et jusqu’à nouvel ordre, c’est la croix et la bannière que vivent les étrangers de toutes les nationalités vivant en Guinée Équatoriale. Et pour cause, sans aucun préavis ni avertissement au préalable, le gouvernement dirigé par Teodoro Obiang Nguema et son fils Teodorin Obiang (vice-président) a lancé une opération musclée pour renvoyer tous les étrangers ne disposant pas de documents justifiant leur entrée et leur séjour sur le territoire équato-guinéen.

Traqués partout que ce soit dans les marchés, les boutiques, les ateliers de travail, les taxis, les bus, et jusqu’aux maisons (porte à porte) par des milliers de policiers, les immigrés sont violentés et pris de force puis conduits, les uns par des véhicules pick-up, les autres par des fourgonnettes dans des stades à ciel ouvert. Le comble, ils y sont déversés sans la moindre pitié même aux enfants, sans nourritures, sans eau, et soumis aux intempéries climatiques. Conséquences, plusieurs morts ont été enregistrés. Ce qui n’a pourtant pas émoussé l’ardeur du gouvernement à afficher un jusqu’auboutisme qui martyrisent des citoyens de la même race que ces derniers.

Une opération de va-t-en guerre et de xénophobie contre les immigrés ?

Selon les témoignages recueillis auprès de plusieurs Béninois contactés par votre quotidien La Tempête Infos, contrairement au communiqué du gouvernement équato-guinéen (voir communiqué) qui stipule que l’opération ne vise que les immigrés en situation irrégulière, la réalité est toute autre sur le terrain. À l’en croire, que ce soit les étrangers sans-papiers et les détenteurs, ils sont tous visés, pourvu que vous soyez étrangers. « Les policiers vous approchent et vous demandent de brandir vos papiers. Et dès lors qu’ils se rendent compte que vous (étranger) êtes en règle, ils vous demandent de justifier que vous payez les impôts dans le pays. Juste ce qu’il faut vous coller pour vous embarquer de force… » précise-t-il. Une véritable guerre voilée visiblement animée par une xénophobie qui ne dit pas son nom.


Face à cette situation délétère et ne sachant à quel saint se vouer, des associations de Béninois immigrés en Guinée Équatoriale lancent un SOS au Président de la République du Bénin, Patrice Talon, pour une intervention diplomatique, afin de préserver la vie et la sécurité des plus de 10.000 Béninois vivant sur le territoire équato-guinéen où la langue officielle reste l’Espagnol.

Nous y revenons sous peu.

✍🏾Loth HOUSSOU

COMMUNIQUÉ DU GOUVERNEMENT DE LA GUINÉE ÉQUATORIALE

Le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération de la République de Guinée équatoriale tient à informer l’opinion publique nationale et internationale que le gouvernement de la République de Guinée équatoriale a décidé de renvoyer dans leur pays d’origine les citoyens étrangers du territoire national sans les exigences minimales qui ne justifient ni leur entrée ni leur séjour dans le pays, dans les termes suivants, face au tollé médiatique provoqué par ladite décision :

1er. Après les procédures pertinentes menées par les autorités compétentes, il a été constaté que les personnes concernées par cette mesure de rapatriement résident illégalement en Guinée équatoriale, soit parce qu’elles sont entrées sur le territoire national en dehors des postes frontières officiellement autorisés en raison de l’absence ded’un passeport. ou un titre de voyage prouvant votre identité, en violation grave de l’article 20. 1 de la loi numéro 3/2010, du 30 mai, portant réglementation du droit de l’immigration en Guinée équatoriale ; ou sans visa d’entrée dans les cas où les engagements internationaux contractés par la Guinée équatoriale dans les traités et accords pertinents auxquels elle est partie ne dispensent pas les parties intéressées dese conformer à cette exigence, comme stipulé à l’article 20.2 ou à l’article 21 de la loi précédemment invoquée ; autres sans autorisation de séjour, temporaire ou permanente au sens des articles 27, 28 et 29 de la même loi.

2º Après avoir vérifié la présence sur tout le territoire national d’un nombre excessif d’expatriés dans les conditions décrites ci-dessus d’irrégularité manifeste ou sans activité professionnelle ou d’indépendants ou d’indépendants qui prouvent leur permanence en Guinée équatoriale, il convient d’adoptermesures visant à corriger cet état de fait. Des mesures qui ne sont ni discriminatoires ni arbitraires, mais destinées à garantir la coexistence pacifique entre tous.

3º Cette décision est une compétence souveraine de l’État équato-guinéen similaire à celle adoptée par d’autres pays dans des circonstances similaires pour la défense d’un intérêt national essentiel.

4° le Gouvernement de la République de Guinée équatoriale réitère son engagement à continuer d’autoriser à la fois l’entrée et le séjour dans le pays d’autant d’étrangers qu’ils le souhaitent, tant que ladite procédure est effectuée dans le cadre de la réglementation en vigueur pour la Guinée équatoriale. ,et exprime sa profonde reconnaissance et gratitude aux expatriés qui vivent avec nous en développant leurs activités professionnelles en toute liberté et avec la garantie de leurs droits légitimes, contribuant ainsi au développement de notre pays et à leur bien-être personnel et familial.
,
5. La preuve de cette expression de reconnaissance et de gratitude est l’octroi par le Gouvernement, année après année, de la nationalité équato-guinéenne aux ressortissants étrangers possédant ces aptitudes qui en font la demande.

Enfin, le Gouvernement de la République de Guinée équatoriale a le plaisir de demander la collaboration maximale des pays amis et des personnes étrangères, qu’il s’agisse de particuliers ou de sociétés, dans le respect des réglementations nationales en matière d’immigration.

Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

Loading...