Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Spectacle au Village du Fitheb – « Wouétché, ou le Bénin en transe » : Quand les réalités socioculturelles du Bénin s’exposent

0 169
Jeudi 22 novembre 2018, sur le somptueux podium érigé au « Village du Fitheb » sur l’esplanade du stade Gl Mathieu Kérékou à Cotonou, un spectacle inédit a retenu à l’unanimité, l’attention du public. Intitulé « Wouétché, ou le Bénin en transe », ce fut soixante minutes d’une prestation accrochante composée de chants, de danses, de conte mimé et de théâtre.

Les acteurs en pleine démonstration scénique

Devant un public excité et bluffé, 16 acteurs professionnels, dynamiques et intrépides, exécutent avec poigne, un véritable cocktail de chants, de danses cultuels et culturels du Bénin. Ce fut d’abord avec comme introduction, de la danse contemporaine exécutée à partir d’un fond sonore qui illustre bien le thème du spectacle. « Pourquoi sommes-nous ici et non ailleurs et pour y faire quoi? De questionnement  en questionnement », l’Homme se dévoile, découvre en lui des potentialités: autant d’éléments qui influenceront et rythmeront sa vie sur terre.



Du Bolodjo au Blékété, en passant par le Guidafokpê, le Sinsninnou, le Agbadja, le Sakpata, le Guèlèdè, le Dan, le Massè, le Djègbé et autres, les poulains de Orphée Eric Gnikpo (chorégraphe et metteur en scène du spectacle), avec une dizaine de différents costumes, ont fait transporter dans leur voyage des centaines de spectateurs devenus hébétés, dans les réalités rythmiques et d’expressions diversifiées. Ce voyage mythique d’une heure d’horloge a pris toute son allure lorsqu’on sait qu’il a été  conduit par un moteur originel propre au Dahomey : le Vodoun. Cette religion identitaire qui se sert parfois de la transe pour rester en communion avec nous, les Hommes. Ainsi, dans ce spectacle, le Vodoun et la transe ont concomitamment été explorés dans une démarche artistique bien liée et complice.



En guise de chœur aux démonstrations rythmiques des acteurs sur le podium, le public fortement mobilisé au Village du Fitheb ne manquait sans cesse, de saluer à travers des applaudissements, le génie de cette création originale concoctée par Orphée Eric Gnikpo, fondateur de la troupe 3L Ifêdé. Sans doute, ce fut un grand moment de fierté patriotique rehaussé par des danses sacrées, des danses de réjouissances et des danses de création qui permettent d’illustrer et de peindre des faits de société comme des scènes de ménages et autres. Rappelons que ce spectacle a été présenté pour la toute première fois au Togo, à l’occasion de la 1èreédition du festival «Le Mois de la Culture Béninoise à Lomé », en octobre dernier.

Loth HOUSSOU

LIRE AUSSI :  TOP 50 DES PERSONNALITÉS AYANT INFLUENCÉ LE BÉNIN EN 2020 : L' entrepreneur culturel et Membre du « Bloc Républicain », ROMARIC BOCO alias "AIR DUBAÏ " dans la liste

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend