Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

SCANDALE FINANCIER de 13,6 MILLIARDS FCFA À L’ANATT : Liste du cerveau et de ses associés déjà en garde-à-vue à la BEF, un jeune cadre impliqué, en fuite 👉🏾Voici pourquoi les propriétaires des 2.646 véhicules frauduleusement immatriculés seront poursuivis dès le 15 juillet 2021

0 2 215

Le crime économique qui a duré 04 ans sous la coupole de l’ex-Directeur général de l’Agence Nationale des Transports Terrestres (ANaTT), Thomas Agbéva livre de nouveaux dessous. Au lendemain de la publication de l’audit en Conseil des Ministres du mercredi 07 juillet 2021, plusieurs responsables de la structure, avec à leur tête, Thomas Agbéva sont déjà arrêtés et gardés à vue à la Brigade Économique et Financière (BEF), sise à Cotonou (Akpakpa). Il s’agit de :

1-GBEMONDJI Sorgesse, Chef service informatique

2-ATTIN Bedel Luc, chef annexe Atlantique Littoral

3-BADA Marcelin, chef division immatriculation

4-DRAMANE, Chef division certificat (l’agent en contact avec la douane)

LIRE AUSSI :  Supposée présence de “vers de terre provenant de l’eau de robinet” à Abomey : Le DG/Soneb dément, rassure et met en garde contre les fausses allégations

5-Felix Jonas KOUKOUI, Directeur des titres de transport

6-AZANMASSO, chef service immatriculation

7-AHONONGA Évariste, chef division immatriculation 2 roues

8- Folly Codjo

9- HOUNKPONOU Morel

10- AGBEVA Thomas : Directeur Général de l’ANaTT, entre mai 2016 et janvier 2021. Considéré comme le cerveau numéro 1 du scandale, il avait été nommé conseiller technique au Ministère des infrastructures et des transports, après avoir été relevé de ses fonctions à l’ANaTT. Rôle qu’il a assumé jusqu’à la veille de l’éclatement de l’affaire qui contenue de révéler des dessous incroyablement possibles.

Également impliqué dans le scandale, Joël AMEGANKPOE, un jeune cadre âgé de la trentaine environ, serait en fuite, et est activement recherché.

LIRE AUSSI :  Affaire ICC Services : Les 02 cerveaux de l’arnaque sortis de prison !

Des sources concordantes, une longue liste de transitaires consignataires également impliqués, sera dévoilée. Des cadres du ministère des transports et des travaux publics ne seront pas épargnés. Mieux, les propriétaires des 2.646 véhicules frauduleusement immatriculés seront dans le viseur de la justice, dès le 15 juillet 2021, au lendemain du délai à eux fixé par le Chef de l’État Patrice Talon, pour venir formaliser la procédure de dédouanement de leurs véhicules. (Voir communiqué officiel).Selon Maître Brice HOUSSOU (Avocat à la Cour), les propriétaires des 2.646 véhicules frauduleusement immatriculés sont, pour le moment, des présumés complices. Ils seront poursuivis pour “complicité de fraude douanière, faux et usage de faux”.

LIRE AUSSI :  LOTERIE NATIONALE DU BENIN : Une jeune dame empoche 7 millions F CFA

Plus de détails à venir…

✍🏾 Loth HOUSSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend