Tempête Infos
Tempête Infos

Réforme du code électoral au Bénin : Jean Eudes Mitokpè appelle à une révision urgente

1 660

Lors de sa conférence de presse du 17 juin 2024, Jean Eudes Mitokpè a exprimé des critiques sévères à l’encontre des récentes modifications apportées au code électoral béninois. Selon lui, ces changements représentent une menace significative pour la paix, la transparence et l’équité des élections présidentielles de 2026, notamment en ce qui concerne le choix des candidats et la répartition des sièges.

Jean Eudes Mitokpè
Les préoccupations de Mitokpè

Jean Eudes Mitokpe a manifesté son inquiétude face à la dernière version du code électoral adoptée par les députés. Il a fait valoir que cette réforme, loin de simplifier le processus électoral, pourrait, en fait, exclure certains candidats et porter atteinte à la démocratie béninoise. En plus, le code voté viole de nombreuses dispositions de la constitution, surtout en ce qui concerne la répartition des sièges et le parrainage.

« Rien n’est joué sur le code électoral, » a déclaré Mitokpè. « Nous sommes encore à deux (2) ans de l’élection, et il est inadmissible que ce qui s’est passé en 2019 se répète à nouveau dans ce pays. »

Un appel à la révision

Mitokpè a lancé un appel urgent pour une révision du code électoral, soulignant que de nombreuses voix de la société civile ont également exprimé leur mécontentement. Selon lui, cette révision est essentielle pour garantir la paix, réduire les tensions et favoriser le vivre ensemble.
« L’intérêt supérieur de notre nation et la paix exigent que nous révisions ce code électoral, » a-t-il insisté. « Il est crucial de corriger ce qui a été fait, pour éviter toute forme de violence et de tension », poursuit-il.

La position de Patrice Talon, selon Mitokpè

Jean Eudes Mitokpè a également abordé la position du Président Patrice Talon concernant la candidature d’Olivier Boko. Il a rappelé que Talon a toujours exprimé son opposition à cette candidature, ajoutant ainsi une dimension politique aux modifications du code électoral.
« Aujourd’hui, nous savons que le Président de la République ne veut ni de Olivier Boko ni de Johannes Dagnon, et beaucoup d’autres également, » a-t-il affirmé. « Mais en politique, il n’y a jamais de certitude. »

La conférence de presse de Jean Eudes Mitokpè a mis en lumière les enjeux critiques liés à la réforme du code électoral béninois. En appelant à une révision de ce code, Mitokpè défend une vision de la politique basée sur la transparence, l’équité et la participation citoyenne.
« Nous devons tous ensemble contribuer au développement de ce pays, » a-t-il conclu. « La jeunesse et tous les militants doivent s’engager pour garantir des élections justes et transparentes en 2026. »
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X