Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Offensive militaire au Burkina Faso : 35 terroristes tués, leurs véhicules blindés, armes, motos et téléphones portables saisis

0 737

Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) du Burkina Faso, ont repoussé samedi 21 mai 2022, une attaque terroriste contre le détachement militaire de Bourzanga. 35 des terroristes ont trouvé la mort lors des échanges de tirs.

Cinq (05) soldats tués, dix (10) blessés du côté malien, mais trente-cinq (35) terroristes neutralisés et « un important lot de matériels saisi (un véhicule blindé et 02 véhicules pick up armés, de l’armement individuel et collectif, des munitions, une quarantaine de motos, des moyens de communication, etc) ». Tel est le bilan de l’attaque terroriste qui a ciblé samedi, le détachement militaire de Bourzanga.

L’attaque a été repoussée, selon le communiqué du chef d’état-major de l’armée du Burkina Faso, grâce à l’intervention combinée d’un hélicoptère Mi24, (ndlr fabrication russe), de l’armée Burkinabè, d’un avion de chasse Mirage 2000 de Barkhane venu de Niamey, de l’aviation nigérienne et de la Task Force (Forces spéciales) française Sabre basée à Kamboinsin près de Ouagadougou.

Bien que son champs d’action de Barkane soit désormais limité dans la région notamment avec son départ du Mali, la force Barkhane dit rester toujours disponible à apporter son soutien aux pays du Sahel dans la lutte contre le terrorisme. Au Mali, l’opération Barkhane est vu comme un échec cuisant. Bamako n’a absolument noté aucun résultat positif après 09 ans d’existence de la force Barkhane au Mali.

✍🏾Avec Bénin Web TV

Loading...