Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Michael Jackson : Comment l’étrange métamorphose de la peau a précipité la mort d’une icône mondiale de la musique

0 960

Mort en 2009 à l’âge de 50 ans, la santé et l’apparence physique de celui qu’on reconnaît comme étant le roi du pop, Michael Jackson, ont été abondamment commentées à cause de sa très grande notoriété. C’est surtout à partir des années 1980, et des premiers changements d’apparence de Jackson, que les médias (en particulier la presse à scandale) ont commencé à s’intéresser à ce sujet. La couleur de sa peau et la forme de son nez ont ainsi fait l’objet de nombreuses polémiques. Le chanteur a, en effet, eu recours à divers opérations de chirurgie esthétique au cours du temps et, atteint du vitiligo (affection cutanée de longue durée caractérisée par la perte de pigmentation de la peau), a effectué un blanchiment de sa peau.

Au fil du temps, la structure du visage de Jackson a également changé. Les chirurgiens ont supposé qu’il avait également eu recours à un lifting du front, une chirurgie des pommettes et une altération des lèvres. Les proches du chanteur ont estimé qu’en 1990, il avait subi une dizaine de procédures. Cependant, dans l’édition originale de la biographie publiée en 1991, Taraborrelli a déclaré que Jackson avait subi six chirurgies du nez, dont deux opérations secondaires (rhinoplasties non considérées complètes). Selon Taraborrelli, Jackson a eu sa première rhinoplastie en 1979 après s’être cassé le nez lors d’une séance de répétition en dansant. Cependant, sa sœur Latoya Jackson, qui avait elle-même subi une rhinoplastie, démentira les affirmations de Michael en affirmant que celui-ci était obnubilé par l’apparence de son nez et qu’il avait inventé ce prétexte pour justifier sa décision de subir la rhinoplastie.

Michael Jackson, adolescent

 

L’opération n’a pas été un succès complet et Michael s’est plaint de difficultés respiratoires pouvant affecter sa carrière. Il a été référé au Dr Steven Hoefflin, qui a effectué sa deuxième rhinoplastie en 1981. Le nez du chanteur parait plus fin au niveau du dorsum nasal et des narines qui ont été raccourcies sur la largeur.

Certains spécialistes estiment que Michael Jackson a subi au moins une autre rhinoplastie entre 1983 et 1984, la largeur des narines du chanteur ayant été significativement réduite ainsi que le dorsum nasal qui a été mieux défini[35]. Le nez de Michael semble plus projeté. Taraborrelli a déclaré que Jackson avait subi une troisième rhinoplastie trois ans après la seconde et une quatrième en 1986. Dans son autobiographie de 1988, Moonwalk, Jackson écrivait qu’en plus des deux rhinoplasties, il avait aussi une fossette créée dans le menton.

Depuis 1986, il était un client régulier d’Arnold Klein, un dermatologue spécialisé dans l’injection de produit de comblement dermique, une procédure cosmétique non chirurgicale.

Dans son livre, Jackson a attribué les modifications de la structure de son visage à la puberté, à un régime végétarien strict, à la perte de poids, à un changement de style de coiffure et à un éclairage de scène Jackson a nié les allégations qu’il avait changé ses yeux. En juin 1992, le Daily Mirror a publié une page de couverture complète, présumée du visage de Jackson, qu’ils ont décrite comme « hideusement défigurée » par la chirurgie plastique. Jackson a poursuivi le tabloïd en justice et, en 1998, ils ont convenu d’un règlement à l’amiable avec Jackson. À la Haute Cour, l’ancien rédacteur en chef du journal a reconnu qu’après avoir rencontré Jackson en personne, il était convaincu que Jackson n’était ni honteusement défiguré ni cicatrisé. Un avocat du Daily Mirror a soutenu que la publication n’altérait pas l’image.

Selon les médias, l’autopsie de Jackson aurait révélé une cicatrice à côté de ses narines, une cicatrice derrière chacune de ses oreilles et deux cicatrices au cou, « probablement » de la chirurgie esthétique[38] ainsi que des tatouages cosmétiques sur les sourcils et les lèvres, et sur son cuir chevelu (à la ligne de ses cheveux en recul).

Dans la version non Dans la version non éditée du documentaire Living With Michael Jackson, qui a été présenté au tribunal en 2005, Jackson a déclaré qu’il avait deux procédures au nez pour qu’il puisse mieux respirer. Quand il a été interrogé sur ses joues, Jackson a répondu : « Ces pommettes? Non, mon père a la même chose. Nous avons du sang indien. »

Source externe

#LaTempêteInfos

Loading...