Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Face à la cherté de la vie : Les propositions de solutions concrètes et durables de Wabi Amadani à ses autochtones de Déguècomè à Porto-Novo

Wabi Amadani, chargé de mission du Maire de Porto-Novo (Charlemagne Yankoty)
0 479

Au nombre des figures politiques ayant emboîté les pas aux membres du gouvernement béninois et les Maires, dans le cadre de la tournée explicative liée à la cherté de la vie, se trouve Wabi Amadani. Chargé de mission du Maire de Porto-Novo (Charlemagne Yankoty), il a pris son bâton de pèlerins, et a réussi à mobiliser vendredi 03 juin 2022, des milliers de citoyens résidents à Déguècomè, un quartier du 1er arrondissement de la ville capitale Porto-Novo, lieu où il a vu le jour et passé son enfance.

Wabi Amadani, chargé de mission du Maire de Porto-Novo (Charlemagne Yankoty)

 

Face à ses autochtones qui ont répondu à son appel, Wabi Amadani a, du fond en comble, démontré comment et pourquoi les coûts des produits notamment ceux alimentaires sont devenus de plus en plus croissants depuis plusieurs mois, avant de leur montrer la voix à suivre, afin de s’en sortir sans grande difficulté.
Pour le chargé de mission du Maire et désormais trésorier général de la ligue régionale Ouémé-Plateau de Kung-Fu, un retour massif à la terre, à l’élevage et à la pisciculture s’impose désormais aux populations, seule solution concrète et durable qui puisse permettre de résister à la cherté de la vie. « On ne sait pas quand est-ce que la situation va revenir à la normale. Or, mieux les productions locales seront en quantité considérable, mieux les populations pourront vivre avec moins de difficultés », éclaire-t-il.

La cherté de la vie : ce qu’on devrait savoir selon Wabi Amadani…

En effet, la première cause de la cherté de la vie est liée à la pandémie de la Covid-19. En clair, l’avènement du Coronavirus, en dehors de ses milliers de morts, a provoqué la baisse du taux de productivité dans les usines. Conséquence, la rareté a fait le lit à l’augmentation des coûts des produits.

On en était là, quand la guerre éclatée entre l’Ukraine et la Russie, vient empirer les choses. Tous deux reconnus comme étant les meilleurs pays producteurs de plusieurs produits de première nécessité dont le blé (pain), le gaz domestique, le gas-oil, l’essence, etc. L’approvisionnement de ces produits jouant des rôles nécessaires dans le transport étant devenu cher, les coûts de presque tous les produits importés vers la plupart des pays d’Afrique, a connu une nette augmentation.

Pour rappel, cette mobilisation du chargé de mission du Maire de Porto-Novo, a permis à des figures politiques que ce soit du PRD, du BR et de l’UP de se réunir autour d’une cause commune, une première dans le 1er arrondissement de Porto-Novo, en tout cas à Déguècomè.

✍🏾Loth HOUSSOU

Loading...