Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

En plein travaux sur un chantier : Un apprenti maçon foudroyé et décédé sur champs ce matin

0 172
Dernière interview de ARAFAT DJ avant son décès sur DBM TV ce mercredi 18 Sept. 2019 à 20H 00.

Suivez l’exclusivité sur DBM TV, c’est avec votre téléphone Android et I Phone grâce à la version mobile de la chaîne téléchargeable avec l’application mobile sur Play Store et App Store

En plein travaux sur un chantier

Un apprenti maçon foudroyé et décédé sur champs ce matin
Publié le 12 Sept. 2019 à 15h 33’
Par Loth HOUSSOU, La TEMPÊTE

L’image de l’apprenti décédé après le drame

La nouvelle fait froid au dos.
Un apprenti maçon, de la vingtaine d’âge a perdu la vie ce matin aux environs de 09 heures à Abomey, alors qu’il était en plein dans son travail sur le chantier de construction de stade omnisports d’Abomey.


Originaire d’Abomey et plus précisément de la collectivité royale « Houawé  », le défunt répondant au nom d’Étienne A. aurait été foudroyé par le tonnerre, pendant l’intense pluie qui s’est abattue sur beaucoup de villes du Bénin ce matin. Selon les témoignages d’un responsable contacté par appel téléphonique par notre quotidien La TEMPÊTE, c’est la consternation totale.

A l’en croire, le jeune apprenti Etienne n’a pas l’air de quelqu’un de mauvais de caractères, pour mériter ce sort, selon ce qui retourne de pareilles situations. « Cela fait plusieurs mois que nous travaillons ensemble. En plus, il est assidu et bien déterminé. La preuve, malgré la pluie, il n’a pas cessé de travailler, tout comme beaucoup d’autres… », a-t-il ajouté, regrettant la perte d’une main d’œuvre très vaillant.
Après le drame, l’entreprise en charge du chantier et la mission de contrôle ont informé la police pour le constat. Le médecin légiste a été invité sur instruction du procureur du Tribunal d’Abomey pour, à son tour, les constatations de circonstance.
La police a, quant à elle, laissé libre choix aux parents du défunt pour les mesures à recommander. Après accord des parents, une demande de restitution du corps a été adressée au Procureur par l’intermédiaire de la police.

Ensuite, les parents du défunt ont dû conduire le corps avec les adeptes de la divinité « Hèviosso » pour les cérémonies d’usage, où jusqu’à l’heure, le corps se retrouve.
L’inhumation est prévue pour ce soir, dans une intimité familiale.

LIRE AUSSI :  Mode / Festival International de l’Authenticité Africaine (FILAA) : 03 journées de messe vestimentaire d’origine africaine, pour un appel au retour à la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend