Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Distinction des agents des catégories « C » et « D » du MAEC : La séduisante action du Ministre Agbénonci qui doit faire école

0 958

Le vendredi 17 janvier dernier, le Ministre des Affaires étrangères et de la coopération Aurélien Agbénonci a distingué les meilleurs agents des catégories « C » et « D » de son Ministère.Une innovation sous la rupture qui ne saurait être passé sous silence, dans un Ministère qui n’a pas échappé aux réformes, parfois douloureuses, du régime.

Distinction des meilleurs agents, gratifiés, à l’occasion, de cadeaux symboliques ! L’idée est du Ministre Aurélien Agbénonci qui a bien voulu communier avec son personnel sur une note positive en ce début d’année 2020. Commencer La nouvelle année, en partageant des moments de grande convivialité, tout en  mobilisanttoutes les énergies pour un nouvel élan. Rien de nouveau jusque-là. Mais la particularité du geste du Ministredes Affaires étrangères et de la Coopération et qui mérite qu’on y revienne, c’est la cible de son action. Ce sont en effet des agents des catégories « C » et « D » de son administration qu’il a choisis de distinguer de manière particulière : reconnaitre leurs mérites et les récompenser.

On sait que ce n’est pas souvent ceux-ci qui sont aux premières loges dans les administrations, surtout pour ce genre d’initiative. Pourtant, dans leur rôle d’agents d’exécution, ils sont un maillon non négligeable de la chaine de l’administration publique, véritables appuis pour leurs collègues investis des fonctions de direction, de conception ou de contrôle. On peut donc considérer que le Ministre a été bien inspiré de mettre cette catégorie d’agents sous les feux de la rampe. Surtout que dans l’histoire récente de ce Ministère, à l’occasion des réformes visant la rationalisation des effectifs de nos représentations diplomatiques à l’étranger, le rappel de certains agents de ces catégories a donné comme l’impression qu’ils étaient les mal-aimés de la maison Diplomatie.
Non, semble dire le Ministre qui, après avoir conduit cette réorganisation à terme, lève tout doute sur sa volonté de travailler avec tous les agents de son administration au même titre. Ce fut l’occasion de rappeler, qu’au-delà de tout, ce qui compte pour lui et généralement pour le régime actuel, c’est la capacité de chacun à apporter sa contribution à l’immense œuvre de reconstruction de notre pays.
Dans la foulée, le Ministre Aurélien Agbénonci, en bon père de famille, n’a pas manqué d’aborder les questions qui préoccupent tous les agents de son Ministère, tous corps et toutes catégories confondus. L’avenir de la diplomatie béninoise, ses défis… Mais aussi quelques sujets sensibles parce que liés directement aux conditions de vie et de travail des agents. Et même, les sujets qui fâchent ont été abordés.
Le patron de la diplomatie béninoise s’est montré rassurant et engagé, se disant prêt à prendre son bâton de pèlerin pour aller défendre ses dossiers là où il faut, tant qu’il s’agit d’avantages légitimes.
L’initiative, et la vision qui la sous-tend, méritent d’être soulignées. Elles en appellent d’autres assurément. 

✍🏾La Tempête Infos

LIRE AUSSI :  Pour son engagement inclusif au volet culturel du PAG : Dieudonné Gbèdjèkan distingué

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend