Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

BÉNIN : La fine stratégie d’un ancien Ministre pour cacher 7 Milliards de FCFA 👉🏾La totalité de la somme d’argent saisie et le convoyeur déjà en prison (Les détails)

0 4 468

Au Bénin, un compatriote collaborant avec un ancien Ministre du régime défunt, chargé de convoyer des liasses d’argent liquide pour alimenter les comptes bancaires de son patron, a été interpellé au Burkina Faso, puis extradé au Bénin avant d’être déposé à la prison civile d’Akpro-Missérété en septembre dernier. Grâce à l’opération d’interpellation, 7 Milliards de FCFA découverts et saisis auprès du dit convoyeur, ont été déposés dans les comptes du Trésor public du Bénin.

Les faits…

De la suspicion jusqu’à l’emprisonnement du “Klébé” du dit Ministre, en passant par son interpellation, suivie de son extradition sur Cotonou, tout s’est déroulé dans la plus grande discrétion.
Dans sa lutte acharnée contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, la Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (Centif) a intercepté, grâce à l’appui des autorités Burkinabè (renseignements), le dit collaborateur de l’ancien Ministre dans ses manœuvres de transport, de transactions et de dépôts de fortes sommes d’argent.
Les enquêtes menées ont permis de l’interpeller il y a quelques semaines à l’aéroport de Ouagadougou (Burkina Faso), avec le paquet d’argent. On parle de 7 Milliards de F CFA.

LIRE AUSSI :  Autonomisation des jeunes et des femmes : L’ONG Evasion Planète relance son offensive

Stratège, mais finalement démasqué…

En effet, pour réussir à voiler sa machination, l’ancien Ministre a développé une stratégie hors pair. Il faisait déposer d’argent dans plusieurs des pays d’Afrique, d’Europe et même aux États-Unis. Mieux, il faisait déposer les pactoles d’argent dans de différentes devises à savoir : Euro, Dollars, et Dirham puis en CFA.
S’ils (l’ancien Ministre et son convoyeur) sont reconnus coupables à l’issue du procès qui sera ouvert, ils seront punis conformément à l’article 375 du Code pénal, puis aux articles 7 et 113 de la loi n°2018-17 du 35 juillet 2018 relatifs à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme en République du Bénin.

LIRE AUSSI :  Fait divers/Nigeria : Une vieille femme immobilisée par un poteau électrique haut de 50 mètres

Plus de détails à venir.

✍🏾La Tempête Infos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend