Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Bénin : Des dignitaires du culte Zangbéto et un chef de village en prison pour avoir bastonné à sang un couple qui a fait l’amour

0 2 698

A Bopa, plus précisément dans le village de Ouassa-Kpodji (arrondissement de Possotomè), 08 personnes dont le chef du village et des dignitaires du culte Zangbéto ont été déposées en prison, suite à leur garde-à-vue au commissariat de Comé, pour des faits de bastonnade d’une veuve de 60 ans et son amant âgé d’environ 40 ans.

Interpellés par les éléments du commissariat de Bopa le mardi 09 novembre 2021 puis écoutés par le Procureur de la république près le Tribunal de deuxième classe de Comé en début de semaine écoulée, après leur garde-à-vue (prolongée plusieurs fois) au commissariat Comè, ils ont été déposés en prison, en attendant la date de leur procès.

Les faits…

En effet, selon notre source, la veuve de 60 ans et son amant de 40 ans ont été ligotés et lynchés à sang par la population, en l’occurrence par les adeptes de Zangbeto, à la place publique dans le village de Ouassa-Kpodji, arrondissement de Possotomè. Il leur est reproché d’avoir eu des rapports sexuels, une relation amoureuse entre deux adultes pourtant consentants. Lors de cette nuit idyllique, la veuve est allée nuitamment chez son fiancé pour y passer la nuit. Mais une personne qui avait eu vent de leur relation naissante, l’a suivi suivie pour le rapporter aux adeptes de Zangbeto de la localité qui ont établi certaines chartes liées à leur tradition.
Selon un témoins, la tradition séculaire du village, les relations sexuelles extra-conjugales sont interdites. “Une femme originaire du milieu, qui a perdu son mari ou qui a divorcé d’avec son mari, n’a plus le droit d’avoir un amant ou de convoler en secondes noces avec un autre homme dans le village”.

✍🏾La Tempête Infos

Loading...