Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

10 ans du projet « Ma Culture, Mon Futur » : Alexandrine Avognon réussit l’encrage qui booste les valeurs culturelles propres au Bénin

0 2 278
10 ans du projet « Ma Culture, Mon Futur »
Alexandrine Avognon réussit l’encrage qui booste les valeurs culturelles propres au Bénin
Publié le 02 Mars 2020 à 12h 11’
Par Loth HOUSSOU, La TEMPÊTE Infos
 

Alexandrine Avognon, fondatrice

Au crépuscule d’une journée du mois de février en 2010, naquit un nouveau concept original, porteur d’un rêve noble et engagé. Son nom, « Ma Culture, mon Futur » ayant pour vocation de faire de chaque béninois, l’ambassadeur de sa culture, il a été initié et entièrement financé par Alexandrine Avognon, promotrice de l’entreprise ‘’Arise group’’. A l’occasion du dîner de gala organisé le vendredi 28 février 2020 au siège (Agblangandan) à l’occasion de la célébration du 10è anniversaire de ce projet, l’initiatrice fait acclamer des centaines d’hôtes conviés en faisant toucher du doigt des retombées des efforts réalisés.


Plus de 500, c’est le nombre d’enfants qui ont déjà bénéficié des initiations culturelles diverses pour constituer la pépinière d’un encrage socioculturel, pour une intégration de l’identité culturelle propre au Bénin. Des danses patrimoniales  jusqu’à la sérigraphie, en passant par l’apprentissage de nos langues, de l’artisanat, lecture-écriture, les tresses africaines, la teinture, les enfants ont été initiés et formés pour être positivement reformatés, désormais fiers de revendre les r riches valeurs de leur culture identitaire, selon la localité. D’ailleurs, les nombreuses prestations qui ont épaté plus d’un le vendredi dernier prouvent à suffisance, l’efficacité du projet qui est saluée par la présence de plusieurs têtes de pont de la gestion de la chose culturelle au Bénin.


« …Nous voudrions, pour la commémoration de nos dix années d’existence, prendre en charge et suivre  dix autres enfants démunis issus des communes de Bassila, d’Abomey, d’Abomey-Calavi, de Sèmè-Kpodji, de Cotonou…. », promet à nouveau, la dame à qui l’on colle déjà le titre d’« ambassadrice de la culture béninoise révélée », dans le but d’élargir les tentacules du projet.

Pour rappel, la soirée a permis de lancer  les activités du centre socioculturel  intitulé « Ma Culture, mon Futur » sis à Agblangandan, en dehors du site de Gala traditionnel, le Village ILÉWA sis au quartier Vodjè.

………..Chers lecteurspour ne plus rater aucune information de l’actualité, abonnez-vous gratuitement à la page Facebook de votre journal    LA TEMPÊTE    en nous donnant un J’aime sur la page, après avoir cliqué ici: https://www.facebook.com/hosloth2/https://www.facebook.com/hosloth2/

LIRE AUSSI :  13è édition du Femua en Côte d'Ivoire : Déçu, Koffi Olomidé quitte la scène, après 20 minutes de show (Les raisons)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend