Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Violences préélectorales dans plusieurs villes du Bénin : Plusieurs morts déjà enregistrés, le gouvernement hausse le ton, la CEDEAO condamne !

0 1 149

Alors que le peuple béninois garde toujours le triste souvenir des incidents malheureux lors des législatives du 28 avril 2019, c’est avec grande amertume que les mêmes scènes se reproduisent, en pleine campagne électorale dans le cadre de l’élection présidentielle du 11 avril 2021 au Bénin. Une campagne électorale entachée de sang, d’actes de violences et de vandalisme. La situation inquiète et suscite de grands débats au sein de l’opinion publique. Des voix s’élèvent de partout pour dénoncer la chose et prônée un retour à la normale.Conscient de l’enjeu, le gouvernement béninois n’a pas voulu laisser la situation s’envenimer. L’exécutif béninois a pris ses responsabilités pour protéger les populations et sécuriser les biens publics. Des instructions fermes sont données aux forces de l’ordre et de sécurité, de faire preuve de professionnalisme dans leurs interventions sur le terrain. Ce qui naturellement a ralenti l’élan des dégâts, même si le bilan est très critique avec des dégâts matériels colossaux et des pertes en vie humaine. On parle de deux (02) morts aux moins du côté des civils et plusieurs blessés du côté des forces de l’ordre.

LIRE AUSSI :  Procès « KGB » à la CRIET : Voici la liste des 12 complices épinglés qui travaillaient avec l’homme d’affaires KGB

Du côté de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (Cédéao), l’heure est à l’appel au calme. Après avoir condamné fermement ces actes de violences et de vandalisme, la Cédéao exhorte les différentes parties de ramener la balle à terre pour le retour à la normale.
On y revient.

Boris MAHOUTO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend