Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Urgent : L’Honorable Atao Mohamed Hinnouho autorisé à être évacué en France

0 170
Publié le 29/01/2019
Par La TEMPETE
Secoué par son état de santé dégradée depuis ses neuf (09) mois d’incarcération à la prison civile de Cotonou, le député élu dans la 15è circonscription électorale du Bénin (Cotonou Est) Atao Mohamed Hinnouho, vient d’être autorisé pour une évacuation sanitaire. La décision est tombée dans l’après-midi de ce mardi 29 janvier 2019, avec effet immédiat, et notifiée au régisseur de la prison civile de Cotonou. De sources dignes de foi, il ne serait pas encore libéré, mais serait en voie d’être évacué en France, pour des raisons de sa santé dégradée depuis le vendredi 27 avril 2018, jour de son arrestation.

He Atao Mohamed Hinnouho autorisé à aller suivre des soins intensifs à l’extérieur

En effet, l’Honorable Atao Hinnouho a été transporté d’urgence au Centre National Hospitalier Universitaire Cnhu de Cotonou la semaine dernière, sous escorte policière. Lieu où il a reçu des soins d’urgence en cardiologie ; et ce, pendant quelques heures.
Mais depuis dimanche 27 janvier dernier, sa santé s’étant sérieusement dégradée, la décision de son évacuation était devenue nécessaire. Chose qui a été effective ce jour, mardi 29 janvier 2019.

Pour rappel, l’Honorable Atao Mohamed Hinnouho a été condamné à 06 ans d’emprisonnement ferme, par le Tribunal de Première instance de Première Classe de Cotonou, le 06 novembre 2018 dans l’affaire dite de « faux-médicaments » ; avec une amande, des dommages et intérêts d’un montant de 03 Milliards de F CFA.
Il a été poursuivi pour fraude douanière, rébellion, violence et voie de fait dans l’affaire qui a déjà conduit des grossistes et répartiteurs en prison en début de l’année 2018, avant leur libération le 20 décembre 2018.

Le député avait, au début de l’affaire en décembre 2017, quitté le territoire béninois avant de se présenter au juge le vendredi 27 avril 2018. Alors qu’il avait été mis en liberté par le juge des libertés dans l’après-midi de ce même jour, il aurait été victime, (à en croire ses avocats), de violences physiques dans un couloir du Tribunal par des individus non identifiés, avant d’être transporté d’urgence au CNHU de Cotonou.
Et c’est au lendemain de cette journée mouvementée que les choses auront tourné au vinaigre contre l’Honorable. Inculpé pour d’autres chefs d’accusation ; et il sera fait prisonnier depuis son lit d’hôpital.

Conduit de force à la prison civile de Cotonou, quelques jour après, et sous haute escorte policière en mai 2018, son immunité parlementaire sera levée, afin d’être jugé.

Nous y reviendrons.

LIRE AUSSI :  🛑Bénin Retro 2020 / 3è et dernière partie : Le PDG de DBM Tv, Nikanor, Sessimè, Homéky, Sidikou Karimou, Sagbohan, Malick Gomina, etc. ont-ils influencé positivement ou négativement le Bénin en 2020 ? Découvrez !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend