Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Supposés scandales financiers au marché à bétails de Tourou : Le SG/AECB dément les allégations et invite le Maire Aboubacar Yaya à prendre de la hauteur

0 1 073

Des affabulations et accusations mensongères montées de toutes pièces pour jeter de l’oppobre sur des responsables de l’Association des Éleveurs et Commerçants de Bétails (AECB) circulent depuis hier mercredi 17 juin 2020 sur les réseaux sociaux. Indigné, le Secrétaire Général de ladite association est monté aux créneaux pour, non seulement inviter le nouveau Maire Aboubacar Yaya à prendre de la hauteur en faisant preuve de vigilance, mais aussi et surtout, pour rétablir la vérité des faits afin de confondre les auteurs de la publication et le détracteur tapis dans l’ombre décidé à ternir son image au sein du dit marché à bétails de Tourou dont il a pourtant été le principal auteur des performances inégalées réalisées. Ceci, grâces aux réformes qu’il a initiées et mises en branle avec rigueur, pendant 03 années de gestion.

De la lecture des faits récents déroulés à Parakou, suivie de la publication mise en ligne hier mercredi 17 juin 2020, il est clair qu’il s’agit d’une machination orchestrée pour un règlement de compte politique à travers laquelle les détracteurs sont, habilement, entrain de vouloir embourber le nouveau Maire de Parakou, Aboubacar Yaya qui ne maîtrise visiblement pas encore le fond du dossier.

En effet, les deux responsables de l’AECB incriminés à tord et à travers de par la publication qui circule, sont des militants d’un parti politique proche de la mouvance. Et puisque le nouveau locataire de l’hôtel de Ville de la cité des Kobourou est de l’opposition, le détracteur (aussi membre de l’opposition) qui végète allègrement dans du faux cherche tous les moyens possibles pour les faire écarter de la gestion, afin de réussir à camoufler ses forfaitures.

LIRE AUSSI :  BÉNIN : Un crâne humain, des fusils, des flèches empoisonnées et plusieurs autres objets dangereux découverts chez un fabricant de faux billets

Et contre toute attente, le Maire Aboubacar Yaya semble avoir mordu à son hameçon, en annonçant des actions contre les deux responsables injustement accusés, sans avoir véritablement pris le temps de fouiller dans le dossier.

De quoi s’agit-il, en réalité ?

L’ AECB est une association nationale représentantée dans tous les marchés à bétail au Bénin. Tout comme dans les autres communes où existent les marchés à bétails, celui de Tourou (Parakou) qui est le plus grand au plan national, est géré par un comité dont les membres sont issus de l’AECB. Leur rôle principal, collecter des cotisations auprès des différents usagers du marché et en verser à la Mairie de Parakou, des redevances à la fin de chaque mois.

Pendant plusieurs années, le montant versé à la Mairie était de 100.000 F CFA (Cent mille Francs CFA). Et dès l’installation de la nouvelle équipe redynamisée grâce aux réformes mises en place par l’actuel Secrétaire Général de l’AECB dès mars 2017, la taxe versée à la Mairie a fait un gros bond et a atteint 1.000.000 F CFA (Un million de Francs CFA).

Au regard de certains aléas et circonstances, il a été, entre temps, décidé au sein de l’association, d’une revue à la baisse de la cotisation versée à la Mairie, au regard des plaintes de la part des usagers du marché qui étaient financièrement asphyxiés. Et depuis un moment, de commun accord avec l’administration de la Mairie, le montant a été revu à 500.000 F CFA (Cinq-cent mille Francs CFA). Ce qui a fait l’objet d’une révision du contrat entre la Mairie et le comité de gestion.

LIRE AUSSI :  Administration publique au Bénin : De nouveaux horaires de travail en vigueur dès le 1er Janvier 2021

Ensuite, pendant la période de confinement qui a entraîné la fermeture des marchés d’écoulement des bêtes à cause de la Covid-19, une mévente généralisée et accrue s’est accentuée pendant plusieurs mois. Conséquence, la collecte de cotisations auprès des usagers a été bloquée, ce qui a occasionné le non-versement de la taxe mensuelle à la Mairie.

En effet, il est important de clarifier que l’AECB est une structure des éleveurs et commerçants qui, par le biais de ses organes de gestion, contrôlent et se prononcent sur les activités de son organe exécutif. A ce jour, cette structure qui est lié à la Mairie de Parakou par un contrat, a jusqu’à ce jour, rigoureusement observé les termes de ce contrat qui le lie à la municipalité.
Un bilan succin permet de révéler que le premier contrat est arrivé à son terme le 31 décembre 2019. Ce qui a laissé place à un second mandat qui a pris effet pour compter du 16 Mars 2020.

<< ... Et tous les contrats révisés avec la Mairie et les différents reçus perçus après les versements existent. On ne sait d'où sortent les allégations mensongères qu'avancent notre détracteur à travers la publication qui circule depuis hier sur les réseaux sociaux, pour ternir notre image au sein de la communauté ... >>; s’indigne le Secrétaire Général de l’AECB.

<< Peut-être qu'ils veulent intimider les membres du comité de gestion parce qu'à 80%, ce sont des analphabètes. Mais ce qu'ils oublient, c'est qu'il y a bel et bien des cadres expérimentés qui ne sont pas de la dernière pluie...>>, ajoute-t-il.

LIRE AUSSI :  Recrutement au Ministère de l'Economie et des Finances : La liste des 100 candidats admissibles dévoilée

Le Maire Aboubacar Yaya doit prendre de la hauteur et éviter d’être induit en erreur

Alors qu’il était désigné le lundi 08 juin 2020 que déjà, 72 heures après, le nouveau Maire de Parakou, Aboubacar Yaya ait convoqué une séance avec les membres du comité de gestion du marché à bétails de Tourou. Chose, étonnante, à l’issue de cette séance au cours de laquelle des responsables incriminés n’ont pas été autorisés à apporter les documents et preuves nécessaires afin de défier le fameux détracteur, le Maire annonce déjà la destitution de certains membres.
Visiblement, cette précipitation dans la décision qui émane de l’autorité municipale affiche une prise de position qui ne dit pas son nom.
<< Sinon, quel est le temps matériel que le Maire Yaya a-t-il pris entre sa désignation et la convocation de cette séance entre les membres du comité de gestion, pour mieux fouiller dans ce dossier ? ...Quelle est l'investigation qui a été faite pour mettre de la lumière sur cette affaire ? >>, se demande le secrétaire général.

<<... Il ne faut pas que le Maire Aboubacar Yaya affiche qu'il est élu pour un quelconque règlement de compte. Il est le Maire de toutes les filles et fils de la 3è ville la plus importante du Bénin. Et il urge qu'il prenne le temps de mieux se renseigner des réformes initiées qui ont impulsé un dynamisme au marché à bétails de Tourou, avant de se lancer dans le marigot... >>, exhorte-t-il.

<< Le Maire Yaya doit être vigilant, car ce faisant, il risque de se faire conduire sur une piste qui n'a que comme seule directive, la haine. Pourtant, il est élu pour le bonheur et l'intérêt de toutes les filles et fils du peuple parakois ... >> tente-t-il d’éclairer le Maire.

Nous y revenons sous peu.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend