Supposé appel à un 3ème mandat de Patrice Talon : Le gouvernement réagit et met fin à la polémique

3 184

Le sujet agite la toile depuis plusieurs jours, suite à la dernière sortie de l’ancien bâtonnier, Jacques Migan. Patrice Talon partira ou ne partira-t-il pas en 2026 ? Le porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji a été clair, face aux journalistes ce vendredi 24 mars, à l’occasion du point de presse hebdomadaire animé au sein des sièges des médias : il n’y aura pas de 3è mandat.

En effet, dans un style aussi limpide, le porte-parole a rassuré l’opinion publique et carrément désavoué les politiciens, en l’occurrence, l’ancien bâtonnier, Jacques Migan.

« Laissez les politiciens faire leur débat politique. Prenez rendez-vous. Vous verrez comment le Président Patrice Talon sortira par la grande porte…. L’opinion nationale et internationale retiendra qu’un Président de la République populaire, en fin de mandat décide de se conformer scrupuleusement à ce que la Constitution en vigueur en ce moment a prévu. C’est ça le plus important ».

Ces propos, pour couper court à la polémique alimentée par la sortie de l’ancien bâtonnier Jacques Migan. Sortie par à travers laquelle, ce soutien a invité le président Patrice Talon à briguer un troisième mandat, pour, dit-il, achever l’œuvre qu’il a commencée.
Rappelons-le, un autre juriste de haut rang, l’ancien président de la Cour Constitutionnelle, Théodore Holo avait outrageusement condamné son confrère Migan.

À en croire le porte-parole du gouvernement, ces politiciens et tous ceux qui attendent de voir le président Talon entreprendre un 3ème mandat, au mépris des prescriptions constitutionnelles, se trompent et attendront encore pour longtemps. Pour lui, si Patrice Talon était dans un tel projet, il n’allait pas œuvrer pour faire
renforcer les dispositions constitutionnelles concernant la limitation de mandat. En effet, « nul ne peut, de sa vie, exercer plus de deux mandats de Président de la République », rappelle-t-il.
Il va plus loin en inscrivant que la révision de la Constitution n’instaure ni une nouvelle République, ni une nouvelle Constitution.
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾

https://t.me/latempeteinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.