Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité
- Advertisement -

- Advertisement -

SPIRITUALITE / Le vivre ensemble et en paix du Dahoméen (2è partie) : Les secrets et principes de sa consolidation, selon Amoussa Rahimi

0 1 670
SPIRITUALITE / Le vivre ensemble et en paix du Dahoméen (2è partie)
Les secrets et principes de sa consolidation, selon Amoussa Rahimi
Publié le 09 Juillet, 2019 à 02h 22mn
Par Amoussa Rahimi, La TEMPÊTE

Le métaphysicien béninois, Amoussa Rahimi

Telle que annoncée dans la première partie de notre exposé la semaine dernière, voici la seconde partie du thème lié aux principes du vivre ensemble et en paix au Dahomey, le Bénin d’aujourd’hui.
En effet, le chemin du vivre ensemble et en paix est comme un parcours initiatique dans la tradition dahoméenne. Les Dahoméens des bois sacrés disent : ‘’C’EST AU BOUT DE LA VIELLE CORDE QUE L’ON NOUE LA NOUVELLE’’. Le proverbe Fon dans son ancienneté dit :’’NOUER LES NOUVELLES PENSEES AU BOUT DES ANCIENNNES, AFIN DE SCELLER LA NOUVELLE ALLIANCE A L’ANCIENNE. ON N’EFFACE PAS CE QUI EXISTE DEJA. AMELIORER CE QUI EST, EST BON.’’

IL FAUT LUTTER POUR VIVRE.’’ Il y a un temps pour chaque chose et chaque chose en son temps. Il est indispensable pour chacun de nous de repousser loin de lui, le mal qui reste un obstacle. Et ce combat est sans repos. LE COMBAT CONTRE L’ESPRIT MALIN N’A PAS DE POSE. Il est sans repos car le mal TERRASSE ET SURPREND L’HOMME QUI A PEUR.
Le sentiment de jalousie nous détruit à petit feu parce que nous n’avions pas appris à aimer et à pardonner.

Nous voulons la place des autres.
Nous voulons les remplacer parce qu’ils ont plus de privilèges que nous : QU’IL EST INDISPENSABLE DE SEPARER LE BIEN DU MAL ET D’ARRIVER A S’ELOIGNER DU MAL. C’est un véritable danger lorsque nous pensons détruire celui qui est en face de nous. Nous devons engager une autre guerre contre l’impolitesse à autrui, au prochain, à l’aîné, au frère, à l’ami, au voisin. SAVOIR PARLER, C’EST SAVOIR VIVRE. Il faut rester humble malgré sa personnalité, malgré l’importance que l’on accorde à sa personne.

On doit apprendre à se rendre utile, à s’oublier, à se dépasser et se surpasser lorsqu’on se retrouve devant une épreuve difficile.
Il faut savoir servir les plus petits : consacrer son temps aux plus faibles en allant respectueusement vers eux, en les aidant, en les considérant, en les acceptant, malgré leur petitesse.

Et clair, il faut suivre les principes fondamentaux suivants, inhérents à la vie :
1-le respect de la personne humaine.
2-le respect de notre environnement.
3-le respect de la parole donnée.
4-le respect des lois conventionnelles, familiales traditionnelles, les lois sociales et divines.

Le monde a des inégalités pour être le monde. L’homme ne pouvant vivre tout seul pour être heureux : le fortuné a besoin de l’infortuné ; le faible a besoin du fort. C’est la loi de l’équilibre.
Rendez-vous Jeudi 11 juillet prochain (plaise à Dieu), pour une nouvelle publication liée à notre dossier de spiritualité.

Merci.
Video Leader 1
LIRE AUSSI :  SPIRITUALITÉ : Symbolisme et rôle des jours de naissance (7è partie) Voici ce que nous devrions éviter les Mercredis

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend