Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

SPIRITUALITE : Le Dahomey et ses cinq (05) colonnes métaphysiques pour le vivre ensemble et en paix (1ère partie)

0 2 320
SPIRITUALITE
Le Dahomey et ses cinq (05) colonnes métaphysiques pour le vivre ensemble et en paix (1ère partie)
Qu’est-ce que le Vodoun, le Culte des morts, la Sorcellerie, le Lègba et le Fâ ?
Publié le 03 Juillet, 2019 à 15h 50mn
Par Amoussa Rahimi, La TEMPÊTE
Le Danhoméen appelle l’ETRE SUPRÊME, MAWU-LISSA. Et il considère qu’autour du maître incontestable, gravitent des divinités ou VODOUNS ou ORISHAS dont la mission est d’INTERCEDER EN PERMANENCE pour les hommes auprès de MAWU LISSA. Les vodouns exigent que les cultes dûs aux uns et aux autres soient correctement et librement rendus. Les manquements à un Vodoun sont signalés par l’un quelconque des autres pour réparation immédiate. En cas de résistance ou de désobéissance répétée, le Vodoun offensé frappe par représailles avec la complicité du SILENCE DE SES PAIRS.

SAKPATA est le grand vodoun à qui MAWU LISSA a confié la gestion de la planète Terre. Très craint et redouté, il est respectueusement appelé ‘’AÏNON’’ ou ‘’PROPRIETAIRE DE LA TERRE. Il est détenteur de toutes les richesses de notre planète Terre dont il comble à profusion l’homme. Il est également appelé DOKOUNNON. En dépit de sa grande bienveillance et de sa grande bonté sans limites, le grand vodoun SAKPATA est terrorisant et terrifiant parce que très intransigeant et d’une extrême sévérité. Tout coupable, conscient à ses yeux, est châtié sans pitié aucune et parfois même sans appel. L’une de ses plus grandes sanctions est la VARIOLE.
Chaque divinité ainsi possède son domaine d’activités, ses attributs propres et ses fonctions spécifiques.
Le vodoun HEVIOSSO est l’origine de toutes les productions humaines, animales et végétales. C’est le Dieu de l’abondance des récoltes. Il se trouve être ainsi l’artisan du bonheur de l’homme. Il est en liaison avec les forces surnaturelles des océans et Mers. C’est lui qui favoriserait la multiplication des poissons. Il ne tolère point les forces du mal. Aussi, les aigris, les revanchards, les cyniques, les cruels, tous ceux ou celles qui préméditent d’anéantir pour assouvir leur haine, subissent la furie de HEVIOSSO.
La Métaphysique Dahoméenne du vivre ensemble en paix procède de sa conception du monde. Le Danhoméen structure ses colonnes de paix sociale sur 5 colonnes métaphysiques que sont : 1-Les vodouns 2-Le culte des Morts 3-La sorcellerie 3-Le lègba 4-Le FA.

Ainsi la fin des rituels des trépassés marque le début d’une adoration perpétuelle à travers le ‘’ASSIN’’ du trépassé (sorte de parapluie métallique fichée en terre qui symbolise le parent disparu). En général, une case est réservée aux ‘’ASSINS’’ et est appelée ‘’YOHO’’ ou ‘’ADJRALA-SA’’ou’’ODJUORI’’.

Une fois par an, les défunts font l’objet de grandes festivités qui rassemblent tous les membres de la famille ou de la collectivité : c’est le ‘’XWEJANU’’ où l’on rend grâce aux morts. On les loue. On les glorifie. On les adore. On témoigne son attachement à leur mémoire. Le culte des morts est aussi quotidien. Pour le danhoméen, les morts mangent, boivent. Ils font tout ce que font les vivants.Le Danhoméen habille les morts et les rendent visibles à travers les ‘’ EGUNGUNS’’ou ‘’REVENANTS’’. La mort pour le Danhoméens apparaît comme une ‘’TRANSFIGURATION’’ de l’être humain et le ‘’TRANSFUGURE’’ devient l’ange gardien des siens. Il est pourvoyeur en bonheur en sa qualité de connaisseur du monde terrestre. Le Danhoméen adore ses morts non seulement par fidélité à leur mémoire, mais surtout pour être toujours dans leurs bonnes grâces.

Les paramètres du vivre ensemble du Danhoméen, intègre aussi la réalité de la sorcellerie constituée de sociétés secrètes et composées uniquement d’initiés, d’adeptes et de protégés qui forment des sectes hermétiques, avec leurs lois et leurs règles propres, très voisines de celles de la jungle. Les sorciers sont tenus rigoureusement par le principe très strict et inviolable de la discrétion totale. Et toute violation de cette discrétion est cruellement châtiée. Le sorcier à la puissance de provoquer le déséquilibre des grandes fonctions organiques et d’inoculer donc des maladies.

La sorcellerie est appelée ‘’AZE’’ ou ‘’AZE VODOUN ADOGBLAGO’’ ‘’TCHOUKPIN WONKPIN’’ etc. Quoi donc de plus normal que le Danhoméen s’évertue à se préserver de la sorcellerie par tous les moyens afin de s’assurer la sécurité et la paix pour soi et pour sa famille en faisant appel aux Devins, aux Bokonons, aux voyants, aux médiums afin de connaître les causes véritables de toutes situations malheureuses qu’il vit.

Pour le Danhoméen le ‘’LEGBA‘’ est le messager de MAWU LISSA. C’est le commissionnaire particulier de Dieu MAWU LISSA qui jouit de la voyance divine comme le FA. MAWU LISSA l’envoie effectuer des missions auprès des divinités comme des hommes. Il est capable de transformer à dessein, les commissions dont il a la charge. Il est invoqué avant tout sacrifice, cérémonie, culte ou rituel des Dieux afin d’éviter toute perturbation et également afin de rendre les sacrifices efficaces. Il joue le rôle de GENDARME et GARDIEN de la cité car il prévient des dangers et préserve des mauvais sorts. Il est l’ami Fidèle et inséparable et premier compagnon du FA.

Le FA fût le dernier de toutes les divinités et dieux et donc le BENJAMIN. Il jouit de la VISION CONSTANTE & PERMANENTE DE DIEU. Il a pour mission de communiquer aux hommes les dessins de Dieu, ses pensées et ses volontés. IL CONNAÎT TOUT DE TOUTE CHOSE, de chaque Homme et est le porte-parole ainsi de Dieu. Le FA est le phare qui éclaire la vie quotidienne du Danhomeen.

Aussi, Pour le Danhomeen, le VIVRE ENSEMBLE EN PAIX ne dépends pas seulement des Hommes mais également des Dieux. Et il faut également connaître et éviter tout ce qui peut mettre en colère les dieux. 

LIRE AUSSI :  SPIRITUALITÉ/MÉTAPHYSIQUE : Le Code des « AGBONNON » (2è partie)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend