Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Showbiz : Une artiste béninoise au cœur d’un scandale d’assassinat par empoisonnement

6 194
Showbiz

Une artiste béninoise au cœur d’un scandale d’assassinat par empoisonnement
Publié le 07 Oct. 2019 à 21h 35′

Par Yann ZINGUIDINON, La TEMPÊTE
La victime du drame, Roland Kagbanon alias ”Hootô de Tokan”


L’artiste chanteuse béninoise Léa Vodjô serait au cœur d’un scandale d’assassinat par empoisonnement, depuis le jeudi 03 octobre 2019. Sa victime, à l’état civil Roland Kagbanon (28 ans) mais connu sous le sobriquet « Hootô de Tokan » est son petit ami et par ricochet, son maître spirituel (Bokônon). L’homme n’est pas un inconnu du milieu du showbiz béninois, car il collabore avec plusieurs autres artistes du milieu. Malheureusement, il est passé de vie à trépas dans la nuit du mercredi 02 au 03 octobre 2019, environs une heure de temps après avoir consommé de la nourriture chez sa chérie artiste, Léa Vodjô dans son domicile au quartier Djadjo à Abomey-Calavi.

Prise au début pour une sale rumeur, l’information fait jaser des dizaines de groupes de réseaux sociaux et est malheureusement confirmée par une source proche de la victime déjà inhumée samedi 05 octobre dernier dans son village Zounzonmin à Abomey.

De  nos investigations, on retient qu’en effet, l’artiste incriminée Léa Vodjô avait sollicité les services de son « pointeur » et maître Bokonon pour contrer la pluie, afin de réussir l’organisation du lancement de son nouvel album tenu le samedi 28 septembre dernier.

Mais hélas ! Elle se serait fâchée car ce dernier n’a pas été à la hauteur de la tâche et contre toute attente, la cérémonie de lancement n’a été qu’un fiasco, gâchée par une pluie diluvienne s’est abattue sur Cotonou, durant toute la journée du jour de lancement.
Eu égard à cette situation malencontreuse, la jeune artiste aurait promis le pire à son petit ami, avec des menaces de mort proférées contre lui.
Léa Vodjô dénoncée ?

Une vue du cercueil de la victime, lors des cérémonies traditionnelles de son inhumation

Notre source révèle qu’après que la victime ait quitté la maison de sa chérie Léa Vodjô autour de 01 heure du matin, il aurait été contacté par un numéro anonyme qui l’a recommandé de se rendre automatiquement à l’hôpital, car elle est témoin du coup mortel qu’a orchestré Léa Vodjô contre sa personne.
Mais il était déjà trop tard, car la victime perdait déjà ses forces physiques ; incapable de se relever pour se rendre à l’hôpital. Et c’est ainsi qu’il a pris la peine de faire enregistrer un message audio qu’il a divulgué dans quelques groupes whatsApp, insinuant que « s’il mourrait, de s’en prendre à l’artiste Léa Vodjô, …. ».
Une plainte aurait déjà été déposée à la police qui serait en charge de l’affaire.
Cependant, l’artiste incriminée est introuvable et quasi impossible d’être jointe au téléphone malgré toutes nos tentatives.

Nous y revenons. 

LIRE AUSSI :  Pour son engagement inclusif au volet culturel du PAG : Dieudonné Gbèdjèkan distingué
6 commentaires
  1. Willias le catalyseur dit

    Il faut que la justice fasse son travail pour apporter l'éclairage sur ce dossier

  2. Willias le catalyseur dit

    C'est misérable si tout ceci est vrai

  3. Unknown dit

    Hummm! Akoba

  4. Unknown dit

    Agoo vieee

  5. Unknown dit

    Vraiment eblaouuuu

  6. Unknown dit

    Vous aller d'abord les preuve

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend