Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

SANTÉ-La variole du singe : Ce qu’il faut faire pour ne jamais en être infecté !

0 3 978

La variole du singe peut se propager lorsqu’une personne est en contact étroit avec une personne infectée. Le virus peut pénétrer dans l’organisme par des lésions cutanées, par les voies respiratoires ou par les yeux, le nez ou la bouche.

Elle n’a pas été décrite auparavant comme une infection sexuellement transmissible, mais elle peut être transmise par contact direct lors de rapports sexuels.

La propagation peut se faire par :

– tout contact avec les vêtements portés par une personne infectée (y compris la literie ou les serviettes) ;
– tout contact direct avec des lésions ou des croûtes sur la peau du patient ;
-la toux ou les éternuements d’une personne infectée.
C’est pourquoi les autorités sanitaires recommandent de ne pas porter de vêtements et de ne pas avoir de contacts étroits avec des personnes susceptibles d’être malades.

Si vous présentez des symptômes, isolez-vous et, une fois rétabli, lavez vos vêtements, y compris les serviettes et les draps.
De même, elles suggèrent d’utiliser des mouchoirs jetables en cas de toux et d’éternuement et, si vous le pouvez, d’éviter de le faire en présence d’autres personnes.

La variole du singe peut également se transmettre par contact avec des animaux infectés, tels que des singes, des rats et des écureuils, ou par des objets contaminés par le virus, comme la literie et les vêtements.

Hygiène et autres soins recommandés

Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) rappellent que le lavage des mains reste une action décisive contre ce virus.

« Pratiquez une bonne hygiène des mains, après tout contact avec des animaux ou des humains infectés. Lavez vos mains avec de l’eau et du savon ou utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool », recommande le CDC.
La Cleveland Clinic rappelle qu’en Afrique, la maladie est devenue plus fréquente chez les enfants, les parents doivent donc également appliquer ces précautions aux mineurs.

Bien qu’elle n’ait pas encore été détectée chez les animaux, d’autres épidémies de variole du singe sont apparues chez certaines espèces transportées d’Afrique.
C’est pourquoi la Cleveland Clinic recommande généralement de bien cuire tous les aliments qui contiennent de la viande ou des parties animales.

Certains experts en santé publique ont également recommandé aux personnes qui voyagent à l’étranger d’être attentives aux recommandations des autorités locales et de suivre leurs instructions et protocoles, s’ils existent, afin d’éviter toute contagion potentielle.
Si vous travaillez avec des personnes infectées dans des hôpitaux, des cliniques ou des centres de santé, le CDC recommande d’utiliser des équipements de protection individuelle.

Quel est le traitement de la variole du singe ?

Il n’existe pas de traitement pour la variole du singe. Mais les épidémies peuvent être contrôlées par la prévention de l’infection.
La vaccination contre la variole s’est avérée efficace à 85 % pour prévenir la variole du singe, et elle est encore parfois utilisée.

Selon certaines informations, l’Espagne se prépare à commander des milliers de doses de vaccin antivariolique à utiliser contre la variole du singe.
Les experts pensent que la vaccination après une exposition à la variole du singe peut contribuer à prévenir la maladie ou à la rendre moins grave.

✍🏾Source externe

#LaTempêteInfos

Loading...