Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité
- Advertisement -

- Advertisement -

Sandra Idossou, dans le showroom « KANVO » de LOLO ANDOCHE : « …Ça me touche, ça montre qu’on fait des efforts… Grand bravo ! »

0 1 262

 

Situé à Tokpa hoho, dans la rue de l’ex-Ciné Vogue et en face de Soditex, le nouveau showroom LOLO ANDOCHE, spécialement dédié au « KANVO », le pagne tissé made in Benin, a reçu, au cours de la semaine écoulée, la visite d’une cliente pas des moindres. Son nom, Sandra Idossou, la présidente de l’association EAS.

Sidérée par la beauté, la finesse et la qualité irrésistible des tissus riches et diversifiés avec à l’appui, des prix bien abordables, la compatriote qui s’est révélée à travers le projet intitulé « Sachet Héloué » a exprimé toute sa fierté devant le professionnalisme d’une légende de la mode ouest-africaine et recommande les Béninois de consommer local, car nous n’avons rien à envier à ce qui vient d’ailleurs.
Morceaux choisis.

LIRE AUSSI :  3è édition des ‘’African Leaders Awards’’ : Abass Bello sacré « meilleur styliste africain des coupes traditionnelles »

« Ça, c’est la qualité-service dont on parle…
Ici par exemple, ce n’est pas du sachet… ça me touche, ça montre qu’on fait des efforts… Grand bravo ! … Pour moi qui suis très passionnée par le ‘’consommer local’’, c’était important d’avoir un endroit assez bien pour trouver de jolis produits. …C’est bien d’avoir un seul endroit où on peut trouver tous ces produits bien faits.

…Ce que j’apprécie ici, c’est la qualité du travail, le display, les dispositions. Je trouve que c’est un bon travail, je suis très contente.


Maintenant, j’espère qu’il y aura beaucoup plus de personnes qui achèteront, pour rendre les prix accessibles…, parce que tant que ça restera un produit élitiste, ça restera quand même assez cher pour beaucoup de personnes. Or, pour que ça soit accessible, il faut qu’il y ait plus de consommations.

… C’est important d’encourager nos artisans… Si nous voulons encourager nos artisans à continuer sur cette lancée, il faut que nous consommions local, même si ça coûte un peu plus cher que le pagne chinois.

Moi personnellement, je préfère dépenser un peu plus cher et me dire que grâce à mon achat, il y a des Béninois qui, derrière, gardent leurs métiers et font vivre leurs familles.
Consommons béninois ! Consommons ce qui est fait chez nous ; consommons surtout avec fierté nos produits parce que nous avons énormément de très bons produits.
Et j’espère que les Béninois vont finir par se rendre compte que nous n’avons rien à envier à ce qui vient d’ailleurs ; et que des bon tissus comme ces tissus, on peut les faire localement ».

La Rédaction

LIRE AUSSI :  DISTINCTION/Après 02 trophées remportés en août et en novembre cette année : ABASS BELLO, le promoteur de « IBILÈ » primé au Fesmma et au Fescu-Gv le week-end dernier
Le promoteur de la marque LOLO ANDOCHE (à g.) à côté de Sandra Idossou
Video Leader 1

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend