Tempête Infos
Tempête Infos

Romaric Boco : L’activiste politique du BR retourne en prison encore pour 7 jours, après sa comparution du lundi 15 avril 2024

👉🏾Une mise en liberté provisoire et 5 millions FCfa d’amende requis contre lui
👉🏾 Voici le fameux message privé de l’activiste qui a poussé le Ministre Tonato à bout

✍🏾Loth HOUSSOU

Articles similaires

CRIET : Romaric Boco obtient une liberté provisoire,…

Colloque sur le nouveau code électoral : Retour sur les…

En prison depuis le jeudi 11 avril 2024, après 4 jours de garde-à-vue au Centre National d’Investigations Numériques (CNIN) suite à son interpellation pour harcèlement par le biais d’une communication électronique, Romaric Boco, le jeune acteur politique militant du parti Bloc Républicain (BR) a comparu devant le procureur spécial de la CRIET, dans l’après midi du lundi 15 avril 2024. Après plusieurs heures d’audition suivie de la réquisition, le procureur a renvoyé le délibéré pour le lundi 22 avril 2024. Ce qui oblige le militant politique à retourner en détention encore pour sept (7) jours.

Romaric Boco, alias Air Dubaï

À la barre, Romaric Boco s’est fondu en excuses et a d’ailleurs plaidé « coupable ». « Avec le recul, je suis sincèrement désolé », s’est-il lâché, vis-à-vis du Ministre du cadre de vie, José Tonato, son plaignant. En effet, lors de ses nombreuses publications sur la toile pour dénoncer les cas « d’injustices » liées au dossier d’expropriation à Togbin, Romaric Boco alias « Air Dubaï » avait envoyé au Ministre José Tonato un message privé qui a révolté ce dernier : « Bonjour Monsieur le ministre, José ! Je te jure, tu viendras au tribunal en 2026 t’expliquer« . Cependant, son intention n’était pas de menacer le Ministre. Mais de l’informer au sujet des irrégularités dénoncées par les populations dans l’affaire d’expropriation à Togbin.

5 millions FCfa d’amende requis

Après sa déposition, les avocats du mis en cause ont plaidé pour sa mise en liberté provisoire. Prenant la parole, le Procureur a demandé au juge d’accéder à la requête de mise en liberté provisoire, mais moyennant une caution de 5 millions FCfa. La séance a été suspendue pour être reprise le lundi 22 avril 2024, jour où le sort de l’activiste sera connu dans cette affaire.
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X