Tempête Infos
Tempête Infos

Romaric Boco : Encore 2 semaines de détention pour l’activiste politique, le délibéré de son dossier renvoyé au 6 mai 2024

✍🏾Loth HOUSSOU

En détention provisoire depuis le jeudi 11 avril 2024 dans l’affaire dite « harcèlement par le biais d’une communication téléphonique » suite à une plainte du Ministre du cadre de vie, José Tonato, l’activiste politique Béninois Romaric Boco alias « Air Dubaï », doit encore passer deux (2) semaines en prison, avant de connaître son sort. Et pour cause, le juge a prorogé le délibéré de sa demande de mise en liberté provisoire, au 6 mai 2024.

Romaric Boco

En effet, lors de son procès le lundi 15 avril 2024 à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), les avocats du prévenu Romaric Boco, un leader du parti Bloc Républicain dans le 3è arrondissement de Cotonou, ont formulé une demande de mise en liberté provisoire en faveur de leur client qui devait aller se faire soigner à l’étranger. Le Procureur avait demandé au juge d’accéder à la requête de mise en liberté provisoire, mais moyennant une caution de 5 millions FCfa.

Mais malheureusement pour le jeune acteur politique qui a été candidat aux deux dernières élections législatives de son pays sous la bannière de son parti politique (BR), le délibéré de la décision du juge a été renvoyé au 6 mai 2024.

Retour en arrière

Pour rappel, Romaric Boco a été interpellé le lundi 8 avril 2024 les éléments du Centre National d’Investigations Numériques (CNIN) ex Office Centrale de Répression de la Cybercriminalité (OCRC), suite à la pliante déposée contre lui par le Ministre du cadre de vie, José Tonato, dans le dossier d’expropriation des terrains à Togbin.

Alors que Romaric Boco n’était pas sur la liste des personnes concernées par cette décision d’expropriation qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive, il avait indexé le Ministre de cadre de vie, lors de ses nombreuses publications sur la toile pour dénoncer des cas « d’injustices » liées à ce dossier. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, un message osé qui a poussé l’autorité à bout : « Bonjour Monsieur le ministre, José ! Je te jure, tu viendras au tribunal en 2026 t’expliquer ».
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X