Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Révision de la Constitution : Ce que pèsent les 7 députés de la mouvance qui ont osé défier leurs partis politiques en votant contre le projet

0 6 701

✍🏾Loth HOUSSOU

Introduit par l’He Assan Séibou, président du groupe parlementaire le Bloc Républicain, le nouveau projet de révision de la Constitution du Bénin examiné en plénière dans la nuit du 1 au 2 mars 2024, a connu un échec à l’étape de sa recevabilité au parlement. En dehors des 28 députés de l’opposition (Les Démocrates) qui ont fait bloc contre le projet, plusieurs députés des deux partis politiques de la mouvance présidentielle ont curieusement brandi un carton rouge lors du vote.
Ce qui a permis au vote de récolter que 71 voix pour, 35 contre et 02 abstentions pour les 108 votants présents au sein de l’hémicycle, alors que la proposition de loi avait besoin de 88 voix pour (4/5) avant d’être recevable.

Au nombre de sept (7), il s’agit de Malick Gomina (BR), Edmonde Fonton Tagnonnanon (UP le Renouveau), Lazare Sèhouéto (UP le Renouveau), Sina Gounou Idrissou (UP le Renouveau), Justin Hounsa Agbodjèté (UP le Renouveau), Lambert Dossa Agongbonon (BR) et Eustache Akpovi (BR).
Qui sont-ils et que pèse chacun des sept (7) députés dans la balance politique au Bénin ?
Bref parcours.

Edmonde Fonton Tagnonnanon (UP le Renouveau)

Originaire de Agassa-Godomey, une localité située dans l’arrondissement de Glo-Djigbé, commune d’Abomey-Calavi, Edmonde Fonton Tagnonmnanon est conseillère communale de la mairie d’Abomey-Calavi, suite à son élection en mai 2020. Âgée de 45 ans, l’ancienne rapporteuse et présidente de la commission permanente des affaires domaniales de la mairie d’Abomey-Calavi, leader politique de la communauté Aïzo est élue députée sur la liste de l’Union Progressiste le Renouveau en janvier 2023, pour la première fois de sa carrière politique.

Lazare Sèhouéto (UP le Renouveau)

Élu plusieurs fois député sous la bannière de ses ex partis politiques « Force Clé » et « Union fait la Nation » (UN), Lazare Sèhouéto fait son come-back politique en 2016, en tant qu’artisan de la victoire du président Patrice Talon lors de la présidentielle de 2016. Ministre de l’industrie et du Commerce de 2016 avant d’être remplacé en 2017 sous le régime de la Rupture, il fait son retour à l’hémicycle, après son élection aux législatives de janvier 2023.

Justin Hounsa Agbodjèté (UP le Renouveau)

Il est de ceux qu’on peut appeler « les vieux de la routine » à l’Assemblée nationale du Bénin. Elu député 8 fois sur les 9 mandatures dans la 20è circonscription électorale (Akro-Missérété, Avrankou, Dangbo, Bonou et Adjohoun), Justin Agbodjèté, originaire du village de Gbéko (commune de Dangbo), est un véritable animal politique. Il a fait ses premières expériences politiques avec le ex-parti UTD qu’il a fondé, avant de recomposer avec l’Union fait la Nation. Nos sources renseignent qu’il a fait un bref passage au sein de la FCBE de Boni Yayi avant de se reconvertir dans le parti Union Progressiste devenu Union Progressiste le Renouveau, à l’ère de la Rupture.

Sina Gounou Idrissou (UP le Renouveau)

Ancien Ministre sous le régime de Boni Yayi (2006 – 2007) et ex-directeur général de la Société Nationale pour la Promotion Agricole, Sina Gounou Idrissou est élu député sur la liste de l’Union Progressiste le Renouveau lors des élections législatives du 28 avril 2019. Reconduit par les responsables de son parti politique lors des législatives de janvier 2023, il est réélu pour un 2è mandat.

Malick Gomina (Bloc Républicain)
He Malick Gomina

Malick Abdoul Idrissou Séibou Gomina plus connu sous l’appellation Malick Gomina est journaliste de profession. Docteur en communication environnementale, il est originaire de Djougou, une commune de la zone septentrionale du Bénin. Avant d’être élu député en janvier 2023, il est d’abord élu Maire de sa commune à l’issue des élections municipales du 17 mai 2020.

Eustache Akpovi (Bloc Républicain)

Avec plus de 20 ans d’expériences dans le marigot politique béninois, Eustache Akpovi fait partie de ces rares figures qui se sont fait élire député à l’âge de la trentaine. Maîtrisard en Sciences juridiques, l’homme qu’on appelle affectueusement « le Savalois de Cotonou » fut enseignant de Français et d’Anglais avant de virer dans le monde des affaires. Élu député pour la première fois depuis le régime de feu Gl Mathieu Kérékou, Eustache Akpovi était député depuis la 4è législature en 2003.
Rupturien de première heure, l’élu de la 9è circonscription électorale a fait son come-back à l’Assemblée nationale dès la 8è législature et s’est fait réélire en janvier 2023.

Lambert Dossa Agongbonon (Bloc Républicain)

Suppléant de l’ex-ministre Hervé Hèhomey lors des législatives d’avril 2019, Lambert Dossa Agongbonon a été investi député pour le compte de la 8è législature en juin 2019, après la démission de son titulaire encore Ministre à l’époque. Leader du parti du cheval cabré dans la 24è circonscription électorale, Lambert Dossa Agongbonon, auditeur financier de profession, se fait réélire en janvier 2023 pour un second mandat en cours (2023 – 2026).
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos

Loading...
X