Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Rejet des demandes de conformité des FCBE, USL et RE: L’opposition veut dégainer contre « la machination » de Talon

1 3 284
Publié le 21/02/2019
Par Loth HOUSSOU, La TEMPETE

Les membres de l’opposition, face à la presse

Ça grogne grave dans le rang de l’opposition au Bénin. L’heure n’est plus à la plaisanterie. En effet, suite au rejet de leurs demandes respectives de certificat de mise en conformité aux dispositions légales de la nouvelle charte des partis politiques hier, les responsables des trois (03) principaux partis de l’opposition à savoir FCBE, USL et RE sont montés aux créneaux pour dénoncer ce qu’ils appellent « tentative d’exclusion des partis politiques de l’opposition des prochaines élections législatives ».

C’était à l’occasion d’un point de presse animé dans la soirée d’hier jeudi 21  février 2019 au Codiam à Cotonou. Par cette action, l’opposition, par la voix de l’honorable Nourénou Atchadé, lance un appel général à la mobilisation à l’endroit de toutes les forces vives de la nation, pour défendre la démocratie et l’ordre constitutionnel chèrement acquis.
Morceaux choisis.
« Chers compatriotes, notre démocratie est fortement en danger. Et pour cause, tous les partis politiques de l’opposition viennent d’être arbitrairement exclus de la course aux élections législatives d’avril 2019. »
« Il nous était revenu hier jusqu’à 18 heures que tous les partis politiques ayant déposé leurs dossiers de mise en conformité sont tous éligibles et en instance d’obtenir le fameux certificat de conformité et le récépissé provisoire. Contre toute attente, il nous a été demandé de passer dans la matinée de ce jeudi 21 février 2019, pour retirer un courrier nous notifiant notre exclusion du processus électoral en cours à travers une décision politique basée sur des motifs infondés qui ne figurent pas parmi les multiples observations à nous notifiées et auxquelles nous avons donné entière satisfaction ».
« Chers compatriotes, qu’il vous souvienne qu’à travers plusieurs sorties médiatiques, nous avions dénoncé et rejeté, le certificat de conformité inventé de toutes pièces par la cour constitutionnelle de DJOGBENOU comme étant un acte illégitime et illégal parce que ne figurant dans aucune loi électorale au Bénin ».
« Au grand dam de tous, le ministre de l’intérieur, pour des raisons infondées et parfois en référence à des articles inappropriés, délivre aux trois partis de l’opposition, en l’occurrence, USL, RE et FCBE, un certificat de non-conformité, synonyme de leur exclusion pure et simple de la course aux législatives d’avril 2019 ».
« En conséquence, le gouvernement TALON veut imposer à tous les Béninois et à toutes les Béninoises, ses députés godillots qui continueront de voter les yeux fermés des lois liberticides anti-démocratiques et contre le peuple béninois ».
« Face à cette situation, les partis politiques de l’opposition notamment, USL, RE, FCBE, PCB, dénoncent avec fermeté cet acte anti-démocratique qui relève d’une période révolue ».
« Ils appellent le peuple souverain à se mobiliser pour rétablir, par tous les moyens légaux, notre démocratie chèrement acquise et respectée ».

« En tout état de cause, le gouvernement TALON sera tenu pour responsable des déconvenues qui découleraient de cet acte odieux et anti-démocratique, si au plus tard demain vendredi 22 février 2019, à 12 heures, les partis politiques de l’opposition ne sont pas rétablis dans leurs droits ».

LIRE AUSSI :  Communales 2020 au Bénin : Les électeurs autorisés à voter avec ou sans la carte LÉPI
1 commentaire
  1. Unknown dit

    Nous voici au Vendredi 22.02.2019 à 14:02 que, va-t'il se passer? Mettez-vous en règle c'est tout…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend