Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité
- Advertisement -

- Advertisement -

Prophétie sur la disparition du CORONAVIRUS : Quand le pasteur TB Joshua se fait ridiculiser sur la toile !

0 6 417

Une information à l’allure humiliante liée au célèbre homme de Dieu TB Joshua fait le tour des réseaux sociaux depuis plusieurs jours. De sources crédibles, le fondateur de la Synagogue Church of All Nations basée au Nigeria, avait annoncé la fin de la pandémie du Coronavirus pour le 27 mars 2020.

C’était lors de l’une de ses habituels programmes de prédications, en direct sur sa chaîne télévisée, début mars. « …Ce mois-ci (27 mars), ce sera fini (en référence à la Covid-19). À la fin de ce mois, peu importe le médicament qu’ils produiront pour guérir quoi que ce soit, il ira comme ça, … la médecine ne peut pas le retirer. Il (le Coronavirus) partira par le chemin où il est venu… », prophétisait-il.

LIRE AUSSI :  Présidentielle en Côte d'Ivoire : Voici l'identité complète et partis politiques des 45 candidats enregistrés (04 femmes en course)

Mais désespérément, la date du 27 mars 2020 fixée par le prophète et pasteur Temitope Balogun Joshua alias « TB Joshua » est largement dépassée. Et la pandémie continue son chemin, et de la plus cruelle manière encore, sans épargner son propre pays, le Nigeria où plus de 230 personnes sont contaminées avec déjà 07 décès !

Sévèrement critiqué sur la toile, l’homme est revenu sur sa prophétie, « avec le poids de la honte », pour donner des éclaircissements qui peinent à tenir la route, rapporte Africa News. Pour lui, sa prédiction avait été mal comprise.

« … Je voulais dire que le Coronavirus disparaîtrait spirituellement de la même manière qu’il est venu. Au moment où je parle, le virus n’est plus dans le domaine des esprits », a-t-il tenté de démentir, à la grande surprise des milliers de fidèles qui le suivent depuis bientôt deux décennies.

LIRE AUSSI :  Présidentielle-Côte d’Ivoire/Après Laurent Gbagbo : La candidature de Guillaume Soro déposée ! (Ce qui s’est passé devant le siège de la CEI à Abidjan)

« …Au lieu de prendre le temps de comprendre le contexte dans lequel quelque chose a été dite, ils sont toujours rapides à juger…  », a-t-il ajouté, visiblement en panne d’arguments pour laver son honneur et se sortir d’affaire.

Se sentant pris pour des cons, des centaines d’observateurs très choqués, n’ont pas raté l’homme de Dieu qu’ils ont ouvertement lynché par des insultes, à travers facebook, Instagram, WhatsApp et Twitter.

Video Leader 1

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend