Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

« Prison Break » by Georges Bada : Voici le scénario de l’évasion de l’ex-Maire d’Abomey-Calavi (Tous les agents commis à sa garde et ses proches arrêtés)

0 5 391

Condamné à 06 ans de prison dans l’affaire de mafia foncière (39 hectares), l’ex-Maire d’Abomey-Calavi, Georges Bada s’est évadé dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 mars 2022, et est activement recherché.

Il était gardé à la prison civile d’Abomey-Calavi sise à Adjagbo. Entre temps, il a été admis au Centre National des Hospitaliers Universitaires Hubert Koutoukou Maga (CNHU-HKM) de Cotonou pour des soins, tout comme l’ex-SG de la mairie d’Abomey-Calavi. Mais hélas ! Les choses se sont passées autrement dans la nuit de jeudi 17 au vendredi 18 mars 2022, et Georges Bada a disparu.

Selon des sources concordantes, Georges Bada a profité de la mort de Sébastien Kinsiclounon, ancien Secrétaire général de la mairie d’Abomey-Calavi, condamné aussi dans le même dossier des 39 hectares. En effet, Sébastien Kinsiclounon est décédé dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 mars 2022 au CNHU de Cotonou. Il avait été évacué de la prison où il séjournait tout comme l’ancien maire Georges Bada. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Georges Bada aurait alors profité de l’inattention des agents chargés de sa garde qui faisaient des formalités de la morgue après le décès de Sébastien Kinsiclounon, apprend-on de sources concordantes. Il s’est alors enfuit. Ainsi, l’un décède (le SG) et l’autre (l’ex-Maire) s’enfuit.

Au nombre de 05, les proches de l’ex Maire retrouvés sur les lieux au CNHU ont été arrêtés, après l’évasion de l’ex-Maire d’Abomey-Calavi, Georges Bada. Tous les agents commis à la garde de l’ancien Maire ont été également arrêtés. L’Agence Pénitentiaire du Bénin, informée de l’évasion de l’ex-Maire, a lancé ce vendredi 18 mars 2022, un avis de recherche à son encontre.

Pour rappel, l’ex-Maire d’Abomey-Calavi Georges Bada a été condamné le mardi 21 septembre 2021, pour abus de fonction dans l’affaire dite des « 39 hectares ». Il a plaidé non coupable. Il a affirmé avoir exécuté la décision de justice autorisant la rétrocession des parcelles à dame Kpohinto, présumée acquéreur sur ordre de ses supérieurs hiérarchiques notamment le préfet Jean-Claude Codjia et l’ex-ministre de la décentralisation, Barnabé Dassigli. Georges Bada a aussi soutenu n’avoir reçu aucun lopin de terre.

✍🏾La Tempête Infos, avec Les Vérités

Loading...