Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

PRÉSIDENTIELLE EN FRANCE : Le Pen, Mélenchon, Zemmour, Hidalgo,… Que pèse chacun des 11 autres candidats qui font trembler Macron ?

0 929

Prévue pour les 10 (1er tour) et 24 avril 2022 (second tour), l’élection présidentielle en France, bien que légèrement voilée par la guerre en Ukraine, est l’une des plus grandes actualités du monde depuis peu. Candidat à sa propre succession, Emmanuel Macron, la tête de pont du parti « La République En Marche », qui a déjoué tous les pronostics face aux vieux et gros bonnets politiques alors qu’il n’avait que 39 ans (2017), réussira-t-il à s’affirmer ?

Face à lui, ils sont au nombre de 11, les uns aux poids solides que les autres. Qui sont-ils ? Que font-ils et que valent-ils ?
Zoom sur les 11 autres prétendants qui lorgnent le fauteuil présidentiel français, tout comme le candidat sortant, Emmanuel Macron.

1-Nathalie Arthaud, 52 ans/ LUTTE OUVRIÈREProfesseure d’économie et de gestion en région parisienne, Nathalie Arthaud milite dans le parti trotskyste Lutte ouvrière depuis ses 18 ans. Porte-parole d’Arlette Laguiller lors de la campagne présidentielle de 2007, elle lui succède en se présentant à deux reprises à l’élection suprême, en 2012 et 2017, où elle obtient 0,56 % puis 0,64 % des voix.
Elle a également été conseillère municipale chargée de la jeunesse à Vaulx-en-Velin (Rhône) entre 2008 et 2014.
Elle a été désignée candidate de Lutte ouvrière, à l’issue du congrès du parti, les 19 et 20 décembre 2020.

2-Philippe Poutou, 54 ans/ NOUVEAU PARTI ANTICAPITALISTEFils d’un postier et d’une mère au foyer, Philippe Poutou a longtemps travaillé comme ouvrier à l’usine Ford de Blanquefort (Gironde), où il a développé une activité syndicale à la CGT.
Licencié après la fermeture de l’usine, en 2019, il est désormais impliqué pleinement dans la vie politique, et tant que conseiller municipal et communautaire de Bordeaux.
Il a été critiqué au sein du NPA, pour avoir noué une alliance avec la France insoumise, lors des municipales de 2020.
Philippe Poutou a déjà porté à deux reprises les couleurs du NPA à l’élection présidentielle : il a récolté 1,15 % des voix en 2012, et 1,09 % en 2017.
Le NPA a décidé de présenter la candidature de Philippe Poutou à la présidentielle, après un vote des délégués du parti, le 28 juin 2021.

3-Jean-Luc Mélenchon, 70 ans/ LA FRANCE INSOUMISEAncien sénateur et ministre socialiste, Jean-Luc Mélenchon a pris ses distances avec le Parti socialiste, qu’il jugeait trop à droite, en 2008. Il a fondé son propre mouvement, le Parti de gauche, en 2009, fondu dans La France insoumise en 2016.
Lors de ses deux précédentes candidatures à la présidentielle (2012 et 2017), il est arrivé en quatrième place du premier tour, avec 11,1 % des voix en 2012 puis 19,6 % en 2017.
Depuis 2017, il préside le groupe parlementaire des « insoumis » à l’Assemblée nationale.
Le 8 novembre 2020, il a conditionné sa candidature au recueil de 150. 000 signatures sur une plate-forme numérique. Ce seuil a été atteint le 12 novembre, donnant le coup d’envoi de sa campagne.

4-Fabien Roussel, 52 ans/ PARTI COMMUNISTE FRANÇAISIssu d’une famille communiste, Fabien Roussel a commencé sa carrière comme journaliste de télévision, avant de se tourner vers la politique. Elu pour la première fois en 2014 comme conseiller municipal, il devient député du Nord en 2017. L’année suivante, il prend la tête du Parti communiste français en défendant, contrairement à son prédécesseur, une ligne d’autonomie vis-à-vis de La France insoumise.
Sa candidature, proposée le 13 mars 2021, a été validée par les militants communistes à 82 % le 9 mai.

5-Anne Hidalgo, 62 ans/ PARTI SOCIALISTEAncienne inspectrice du travail, fille d’immigrés espagnols, Anne Hidalgo a démarré sa carrière politique comme conseillère ministérielle sous Lionel Jospin (1997-2001), quelques années après avoir adhéré au Parti socialiste. Elue pour la première fois aux municipales de 2001 à Paris, elle est pendant treize ans la première adjointe de Bertrand Delanoë, avant de lui succéder comme maire en 2014.
Elle a déclaré sa candidature lors d’un meeting à Rouen, le 12 septembre 2021. Le parti socialiste l’investit officiellement candidate le 14 octobre, après un vote par les adhérents, face à son seul challenger, le maire du Mans, Stéphane Le Foll.

6-Yannick Jadot, 54 ans/ EUROPE ÉCOLOGISTE LES VERTSYannick Jadot commence sa carrière comme militant associatif, notamment au sein de l’ONG écologiste Greenpeace. Adhérent des Verts depuis 1999, il s’engage pleinement en politique en 2008, et est élu député européen sous les couleurs d’Europe Ecologie l’année suivante.
En 2016, il remporte la primaire écologiste, en vue de l’élection présidentielle, mais renonce finalement à sa candidature et soutient le socialiste Benoît Hamon.
Yannick Jadot a officialisé sa candidature à la primaire écologiste le 30 juin, sur TF1. Il a remporté ce scrutin de justesse, en l’emportant avec 51,03 % des voix contre Sandrine Rousseau. A la suite de cette victoire il est le candidat d’Europe Ecologie-Les Verts pour cette élection présidentielle.

7-Valérie Pécresse, 54 ans/ LIBRE !Enarque et haut fonctionnaire, Valérie Pécresse démarre sa carrière politique comme conseillère de Jacques Chirac, en 1998. Elue députée UMP des Yvelines en 2002, elle occupe plusieurs fonctions ministérielles sous le mandat de Nicolas Sarkozy (2007-2012), avant de prendre la présidence de la région Ile-de-France en 2015.
Mal à l’aise avec la ligne trop à droite des Républicains sous la présidence de Laurent Wauquiez, elle quitte le parti pour lancer son propre mouvement, Libres !, en 2019.
Elle a déclaré sa candidature dans un entretien au Figaro, le 22 juillet 2021. Le 4 décembre 2021, elle a remporté le scrutin d’investiture organisé par Les Républicains et est devenue la candidate du mouvement de droite pour l’élection présidentielle.

8-Marine Le Pen, 53 ans/ RASSEMBLEMENT NATIONALFille du cofondateur du Front national, Jean-Marie Le Pen, Marine Le Pen lui a succédé en 2011, à la tête du parti. Elle a entrepris une longue campagne visant à « dédiaboliser » la formation d’extrême droite, qu’elle a rebaptisée Rassemblement national en 2018.
Après avoir occupé divers mandats (députée européenne, conseillère municipale), elle est aujourd’hui députée du Pas-de-Calais et conseillère régionale des Hauts-de-France.
Lors de sa première candidature à la présidentielle, en 2012, elle est arrivée troisième, avec 17,9 % des voix. Pour son deuxième essai, en 2017, elle a obtenu 21,3 % des suffrages, avant de s’incliner face à Emmanuel Macron au second tour.
Elle a annoncé sa candidature lors de ses vœux à la presse, le 16 janvier 2020.

9-Nicolas Dupont Aignan, 61 ans/ DEBOUT LA FRANCEHaut fonctionnaire, Nicolas Dupont-Aignan a longtemps évolué au sein de la droite classique (RPR/UMP), avant de fonder en 2007, son propre mouvement, Debout la République (rebaptisé ensuite Debout la France). Se revendiquant du « gaullisme », il défend une ligne souverainiste et eurosceptique. Son fief se situe dans l’Essonne, où il a été maire de Yerres, puis député.
Lors de sa première candidature à la présidentielle, en 2012, il obtient 1,79 % des voix. En 2017, il en récolte 4,7 %, puis appelle alors à voter pour Marine Le Pen au second tour, en échange du poste de premier ministre en cas de victoire de cette dernière. Depuis, il a rompu son alliance avec le Rassemblement national.
Il a annoncé sa candidature lors d’un meeting à Paris, le 26 septembre 2020.

10-Éric Zemmour, 63 ans/ RECONQUÊTE !Journaliste et essayiste, Eric Zemmour a bâti sa notoriété en participant à des émissions de télévision et de radio de grande écoute (« On n’est pas couché », « Ça se dispute », « Face à l’info »). Habitué de la polémique, il multiplie depuis plusieurs années, les prises de position radicales, notamment sur l’islam, qui lui ont valu plusieurs condamnations judiciaires.
Il ne s’est, à ce jour, jamais engagé dans un combat électoral.
Après des mois de pré-campagne, Eric Zemmour a officialisé sa candidature le 30 novembre 2021 dans une vidéo publié sur les réseaux sociaux.

11- Jean Lassalle, 66 ans/ RÉSISTONS !Fils de berger, formé comme technicien agricole, Jean Lassalle s’est investi très tôt en politique, en devenant à 21 ans, maire de son village natal, Lourdios-Ichère (Pyrénées-Atlantiques). Après une longue carrière d’élu local, il est devenu député en 2002. Il s’est fait autant remarquer pour ses interventions iconoclastes à l’Assemblée nationale que par ses méthodes politiques inhabituelles – une grève de la faim pour protester contre la délocalisation d’une usine en 2006, puis une grande marche de 6.000 kilomètres pour aller « à la rencontre des Français » en 2013.
Longtemps proche du centriste François Bayrou, il s’est émancipé du MoDem en créant en 2016 son propre parti, Résistons. Candidat une première fois à l’élection présidentielle en 2017, il a fini à la septième place, avec 1,21 % des voix.
Il a annoncé sa candidature le 16 mars 2021, dans une déclaration à l’Agence France-Presse.

12-Emmanuel Macron, 44 ans/ LA RÉPUBLIQUE EN MARCHEAncien conseiller puis ministre de François Hollande, Emmanuel Macron a été élu président en 2017 sur la promesse d’un renouvellement de la vie politique et d’un dépassement du clivage gauche-droite.
Il a déclaré être candidat à un nouveau mandat dans une « lettre aux Français » publiée le 3 mars 2022.

✍🏾Loth HOUSSOU

Loading...