Présidentielle au Libéria : George Weah concède sa défaite et félicite Joseph Boakai 👉🏾Un extrait de sa déclaration

✍🏾Loth HOUSSOU

Après un mandat de six (06) ans à la tête du Libéria (janvier 2018- janvier 2024), Georges Weah, l’unique ballon d’or mondial d’origine africaine, n’a pas été réélu. Après un match serré lors du second tour de la présidentielle face à son historique challenger Joseph Boakai ce dimanche 13 novembre, il a concédé sa défaite, vendredi 17 novembre 2023, juste après la proclamation des résultats partiels par la Commission Nationale des Élections au Libéria.

Joseph Boaki et Georges Weah

Battu en 2017 par Georges Weah, Joseph Boakai, ancien vice-président sous le règne de Ellen Johnson Serleaf, a remporté le second tour du scrutin avec 50,9% des voix contre 49,1% pour George Weah, a annoncé vendredi, la commission électorale du Libéria. Concédant sa défaite, Georges Weah a fait une première déclaration applaudie par le peuple.

« J’ai parlé il y a quelques instants avec le président élu Joseph Boakai que j’ai félicité pour sa victoire… Je vous appelle à suivre mon exemple et à accepter le résultat de l’élection », a déclaré le président sortant George Weah, à la radio nationale. Un acte fort qui devrait assurer une passation de pouvoir en douceur dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Les raisons de sa défaite

En effet, après les deux guerres civiles dévastatrices entre 1989 et 2003 qui ont fait plus de 250.000 morts et l’épidémie d’Ebola, entre 2013 et 2016 qui a aussi fait des milliers de morts, le Libéria, ce pays d’Afrique de l’ouest peine toujours à se remettre et sortir de la piste de pauvreté.

Selon des déclarations des citoyens récoltées lors de la campagne électorale, le président George Weah n’avait pas pu honorer ses promesses de réduire la pauvreté et d’améliorer les infrastructures du pays.
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.