Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité
- Advertisement -

- Advertisement -

Politique : Quand l’ancien Maire d’Abomey-Calavi fait réveiller « un vieux démon » (Une Guerre de leadership voilée ?)

0 2 707
L’ex-Maire d’Abomey-Calavi, Patrice Hounsou-Guèdè
 
 
A peine revenu de ce que l’on pourrait appeler « vacances politiques », l’ancien Maire de la commune d’Abomey-Calavi, Patrice Comlan Hounsou-Guèdè pourrait être contraint de faire face à des ennuis judiciaires. Et pour cause, l’homme serait accablé par un dossier de malversation et de détournement, lors de son séjour à la tête de la commune la plus peuplée du Bénin.
 
Opposant au régime de la Rupture depuis avril 2016, l’homme qui s’est rallié au parti de la mouvance, le « Bloc Républicain » le samedi 27 juillet dernier, jour où il a commis le péché d’annoncer ses intentions de revenir aux commandes, devra s’expliquer dans un dossier dit « d’engins lourds ». C’est ce que renseigne un communiqué rendu public, après une session extraordinaire tenue entre les conseillers de la mairie, hier lundi 29 juillet 2019.
 
En effet, il s’agit d’une affaire d’engins lourds acquis aux frais de la commune, au cours d’une période où l’ancien-Maire était aux commandes. Alors que l’achat des dits engins acquis pour les travaux d’ouverture, d’aménagement et de reprofilage des voies dans les arrondissements, constitue une dette à payer par la mairie, les engins sont jusqu’aujourd’hui hors d’usage à la mairie et ont miraculeusement été retrouvés dans une ferme privée de l’ex-Maire Patrice Hounsou-Guèdè, après un constat d’huissier.
 
Ainsi, les conseillers communaux d’Abomey-Calavi ont exigé à l’actuel Maire Georges Bada, que des comptes devront être demandés à son prédécesseur sur les engins qui devraient être laissés aux mains de la Direction des Services Techniques ».
 
Conséquences, l’ancien bras droit le l’ex-député Valentin Aditi Houdé devra préparer ses balises, pour réussir à se défendre dans cette nébuleuse affaire, les jours à venir. Car son appartenance à la mouvance désormais ne le met guère à l’abri, au regard de la lutte implacable contre l’impunité prônée par le numéro 1 des Béninois, quel que soit le bord politique.
Une guerre de leadership voilée ?
Pour d’aucuns, si cette session extraordinaire du Conseil communal est intervenue avec « précipitation », c’est bien parce que l’ex-Maire a bien indiqué au cours de son allocution qui consacrait son ralliement au parti « Bloc Républicain » le samedi 27 juillet dernier, qu’il affûte ses armes pour revenir à la tête de la mairie.
 
Lorsqu’on sait que l’actuel Maire Georges Bada compte se faire réélire en 2020 à son poste, pour avoir permis à son suppléant de siéger à l’Assemblée Nationale à l’issue des dernières élections législatives où il était tête de liste avec l’autre parti politique Union Progressiste, entendre un conseiller communal qui a déjà géré la mairie pendant près de 10 années vouloir revenir aux commandes, est une véritable menace contre ses intérêts et surtout pour son avenir politique dans la 6è circonscription électorale.
 
C’est dire que pour l’actuel Maire, il faut rapidement éteindre dans l’œuf, ce projet annoncé par son vieil et grand challenger de tout le temps.
Ainsi, Patrice Comlan Hounsou-Guèdè aura réveillé les vieux démons contre sa propre personne.

 

On y revient.
Video Leader 1
LIRE AUSSI :  Processus de sortie de l’impasse électorale au Bénin : La session extraordinaire reportée au jeudi prochain

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend