Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Politique : Ce que Rachidi Gbadamassi, Candide Azanaï et Bertin Koovi ont fait pour marquer leurs compatriotes l’année écoulée

0 2 512

✍🏾Loth HOUSSOU & Boris MAHOUTO

Rachidi Gbadamassi : Ancien député du parti « Bloc Républicain »

C’est un regret. Une dégringolade politique qui ne dit pas son nom. Qui pourrait-il croire à un recul de la scène politique du taureau de la cité des Kobourou ? La réforme du système partisan a eu raison des agissements politiques de Rachidi Gbadamassi. L’ancien député « Bloc Républicain » a essuyé un grand revers lors des dernières élections législatives (janvier 2023). La chaire politique auto-proclamé a été victime de la politique du grand bruit qui reste son apanage. Mais avec l’avènement du président Patrice Talon, les vices ont pris du recul. Rachidi Gbadamassi fait partie de ces personnes en perte d’audience que les choses ont laissé contre leur gré. Conséquence, il n’a pas pu se faire réélire à l’Assemblée Nationale. Lui qui croit avoir la mainmise sur l’électorat du septentrion, et précisément de Parakou, .

Pendant que la plupart des députés malheureux de la 8è législature ont été recasés, Rachidi Gbadamassi peine à se faire une place de choix au sein du bateau de la Rupture. Depuis avril 2023, il multiplie les sorties médiatiques au nom de l’apologie du Chef de l’État, sans visiblement accrocher Patrice Talon. Il va jusqu’à vilipender son ancien partenaire politique Boni Yayi avec qui il a composé durant une décennie, en devenant l’un des acteurs politiques les plus actifs de l’année, mais sans aucune retombée escomptée.

Totalement impopulaire, il ne fait que monter les enchères pour s’offrir une audience. On a vu ses cabales « gratuites » contre le président du parti « Bloc républicain », Abdoulaye Bio Tchané. Finalement, Rachidi Gbadamassi pourra-t-il avoir gain de cause en 2024 ? On attend de voir.

Candide Azanaï : ancien Ministre du gouvernement de Patrice Talon et président du parti « Restaurer l’Espoir »

Traité d’être de mèche avec le pouvoir en place malgré sa démission officielle en 2018, Candide Azanaï n’est du tout pas resté inactif sur les faits d’actualité nationale. Malgré que certains continuent de le considérer comme un pion sûr et voilé en mission, Candide Azanaï, au nom de son combat pour la justice et l’équité politique qui le caractérisent, n’a pas gardé sa langue dans la poche, comme à ses habitudes.

En effet, dans ses déclarations tout au long de l’année 2023, le président du parti Restaurer l’Espoir (RE) a dit des vérités toutes crues. Ses dénonciations et prises de position vis-à-vis des actions et décisions du gouvernement de Patrice Talon permettent de le classer parmi les farouches opposants du régime en place, même s’il n’est pas vu comme tel par certains Béninois.

Bertin Koovi : président du mouvement politique « Iroko », ancien opposant sous le régime Talon et devenu mouvancier

Quel sens donner à son combat ? Bertin Koovi, le président du mouvement politique « Iroko », n’est pas loin d’être loin d’être classé dans le même registre politique que Candide Azanaï. Alors qu’il a officiellement rejoint le camp de la mouvance qu’il a longtemps combattue pendant des années, Bertin Koovi fait partie de ces figures politiques qui ont affiché une position mi-figue mi-raisin en 2023.

De janvier jusqu’en décembre 2023, il n’a raté aucune occasion de donner son opinion, à travers des messages vocaux (audios), sur les décisions et actes du gouvernement béninois.
Il a d’ailleurs, au cours de ses sorties à travers les réseaux sociaux dont notamment WhatsApp et TikTok, défendu une position de conseiller du Chef de l’État sur certains sujets brûlants de l’actualité nationale et internationale. Depuis la crise survenue au lendemain du coup d’État au Niger, Bertin Koovi n’a jamais approuvé la position du Bénin vis-à-vis des sanctions de la CEDEAO contre le Général Abdourahamane Tchiani et son gouvernement de transition. Et ses récriminations contre le Chef de l’État Patrice Talon lui ont visiblement donné raison, lorsqu’on sait que le Bénin et même la CEDEAO ont finalement commencé à baisser la garde.
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos

Loading...
X