Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité
- Advertisement -

- Advertisement -

Police Républicaine du Bénin : Nazaire Hounnonkpè et Philippe Houndégnon perdent leurs grades de généraux de police

0 52
Police Républicaine du Bénin
Nazaire Hounnonkpè et Philippe Houndégnon perdent leurs grades de généraux de police

Publié le 23 Mai, 2019 à 14h 25mn
Par Loth HOUSSOU, La TEMPÊTE

Les deux ex-généraux Philippe Houndégnon (à g.) et Nazaire Hounnonkpè

L’actuel directeur général de la police républicaine du Bénin, Nazaire Hounnonkpè et l’ancien directeur général de la police Louis Philippe Houndégnon ont été dégradés.
Ils ont été déchus de leurs grades de généraux à eux attribués le 1er août 2015, sous le régime défunt.


L’information a été rendue publique à travers une décision rendue ce jour, jeudi 23 mai 2019 par la chambre administrative de la Cour suprême qui a annulé leur promotion.
Saisie par les généraux Tozé et Agbossaga au lendemain de leur promotion par l’ex-président de la République, la Cour administrative, après plusieurs assises, a délibéré que l’attribution des grades aux deux officiers de police était fantaisiste car, elle était contre les textes en vigueur.
Ils retournent alors à leur grade de commissaire principal, perdant ainsi tous les avantages et attributs auxquels ils jouissaient depuis environs quatre (04) années.
Pour rappel, Nazaire Hounnonkpè était chargé de mission du Président de la République Patrice Talon pour les affaires de sécurité intérieure. Il a été promu au titre de directeur général de la police républicaine le 05 janvier 2018, la nouvelle force de sécurité issue de la fusion de la police et de la gendarmerie nationale.
Coïncidence ?
Le hic dans cette affaire de rétrograde est que la décision soit tombée dans une période où des rumeurs circulant sur la toile depuis plus de deux semaines, font état de ce que le désormais « ex-général » Nazaire Hounnonkpè ne serait plus en phase avec le Président de la République, à cause d’une affaire délicate. Raison de son absence pendant plus d’une semaine du territoire national.
Des rumeurs que « l’ex-général » a nié, dès son come-back à Cotonou, lundi dernier.
We wait and see.





Video Leader 1
LIRE AUSSI :  Bénin : Une plainte de Sébastien Ajavon fait sommer le Bénin de suspendre les élections communales du 17 mai 2020 !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend