Olivier Boko, Persona Non Grata ? Tensions et tactiques au sein de la mouvance présidentielle

3 677

Dans le paysage politique béninois, le nom d’Olivier Boko revient sans cesse depuis la dernière interview du Chef de l’Etat, évoquant publiquement la possible candidature de ce dernier en 2026. Pourtant, Olivier Boko pourrait être banni de la mouvance présidentielle. En effet des déclarations récentes rapportées après la rencontre entre Talon et les députés confirme que Olivier Boko, n’aura pas de nouveaux soutiens.

Olivier Boko

La récente série de réunions entre le président Patrice Talon et les députés, portant sur la modification du code électoral et la révision de la Constitution, a révélé au grand jour les stratégies politiques au cœur du pouvoir.

Ces rencontres interviennent dans un contexte de tension accrue, où la candidature potentielle d’Olivier Boko fait objet de débat au sein du Bloc Républicain et de l’Union Progressiste le Renouveau. La directive donnée aux députés de la mouvance, bien que sans précédent, reflète les dynamiques internes et les calculs stratégiques de la mouvance présidentielle.
L’approche adoptée par Talon, réitérée lors de ses interactions avec la presse, indique une volonté claire de distanciation par rapport à Boko et aux autres potentiels candidats. Cette manœuvre est perçue comme une tentative de consolider le contrôle sur la mouvance présidentielle et d’influencer la direction des futures élections.

Le possible rejet d’Olivier Boko par la majorité présidentielle pourrait laisser  la fragmentation et les rivalités au sein du spectre politique béninois. Alors que le pays se dirige vers des échéances électorales cruciales, la position de Boko et la dynamique suscitant sa candidature, malgré les obstacles posés, seront déterminantes pour l’avenir politique du pays.

Le bannissement programmé de Olivier Boko par la mouvance présidentielle révèle non seulement les tensions politiques internes, mais aussi les défis auxquels le Bénin doit faire face en termes de pluralisme et de démocratie au sein des formations politiques. L’évolution de cette situation et la réponse des partisans de Boko   pourraient réajuster de manière significative le paysage politique béninois, à l’approche des élections de 2026.

A suivre…
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.