Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Nouveau scandale à la douane béninoise : La direction régionale Ouémé-Plateau au cœur d’une malversation financière à hauteur des dizaines de millions de Fcfa 👉🏾 6 Klébés déjà arrêtés et gardés à vue (Les détails)

0 4 624

Des montants fixés et régulièrement perçus auprès des convoyeurs de riz venant du port autonome de Cotonou et en partance pour les frontières nigérianes. Et ceci, contre aucune quittance délivrée. C’est le nouveau scandale financier qui vient d’être décelé dans la soirée de ce mercredi 06 octobre 2021, au sein des responsables de la direction régionale Ouémé-Plateau de la douane béninoise.

Selon le média en ligne « Les Murs ont des Oreilles Infos », 6 collaborateurs civiles des agents des douanes communément appelés « Klébés » sont déjà mis aux arrêts, pour « détournement, faux et usage de faux » et placés en garde-à-vue.

Reconnus et dénoncés par certains convoyeurs victimes de ce que l’on peut appeler « escroquerie sur le dos de l’administration béninoise », ils auraient perçu plusieurs millions de Fcfa auprès des dits convoyeurs de riz pour le compte de leurs patrons douaniers. Pourtant, il est clairement établi que ces convoyeurs de riz avaient déjà préalablement fait dédouaner leurs marchandises au niveau de la direction générale du port autonome de Cotonou.

La même source renseigne des différents montants frauduleusement fixés et perçus auprès des convoyeurs, dans un tableau comme suite :

– Poste douane BB : 15 000F CFA par camion

– Poste douane ITA SOUMBA : 15 000F CFA par camion

– Poste douane GBAODJO : 15 000F CFA par camion

– Poste douane TOWÉ : 20 000F CFA par camion

– Poste douane OWODÉ : 20 000F CFA par camion

– Poste douane IGANAN : 20 000F CFA par camion

– Poste douane TOBOLO : 30 000F CFA par camion

– Poste douane KÉTOU ILARA : 40 000F CFA par camion de 15 tonnes et 80 000F CFA par les gros camions appelés titans.

Depuis l’éclaboussement de l’affaire, une panique générale fait courir les disciples de St Mathieu de la direction régionale Ouémé-Plateau. Et les questions qui taraudent l’esprit :
-Depuis combien d’années ce système de malversation a-t-il été instauré, et qui en sont les bénéficiaires ?
-Qu’en est-il des autres directions régionales proches des autres frontières entre le Bénin et le Nigéria ?

Comme le dirait l’autre, ça doit se savoir.
À suivre…

✍🏾La Tempête Infos

Loading...