Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

MONđŸ‘ïžREGARD : L’homme du 06 avril 2016 et l’heure de sa succession

Patrice Talon
0 1 391

C’est connu au BĂ©nin et peut-ĂȘtre partout ailleurs, Ă  l’approche d’une quelconque Ă©lection, des dĂ©bats s’enchaĂźnent avec passion et Ă©motion. Pour l’instant, tout tourne autour de l’homme du 6 avril 2016. Va-t-il partir ou se maintenir au pouvoir Ă  l’issue du scrutin prĂ©sidentiel de 2026 ? À l’heure actuelle, aucune circonvolution. La prochaine Ă©lection prĂ©sidentielle sera bien encadrĂ©e par la loi N°2019-40 du 07 novembre 2019 portant rĂ©vision de la loi N°90-32 du 11 dĂ©cembre 1990 portant Constitution de la RĂ©publique du BĂ©nin.

Patrice Talon

Deux articles de cette Constitution devraient remonter Ă  la surface des mĂ©moires au moment des dĂ©bats. Par exemple, l’article 42 nouveau prĂ©cise : « En aucun cas, nul ne peut, de sa vie, exercer plus de deux mandats de prĂ©sident de la RĂ©publique ». Ce qui, d’office, Ă©carte le PrĂ©sident Patrice TALON de la prochaine course prĂ©sidentielle. Mieux, l’alinĂ©a 7 de l’article 44 nouveau indique que nul ne peut ĂȘtre candidat aux fonctions de PrĂ©sident de la RĂ©publique ou de Vice-PrĂ©sident de la RĂ©publique s’il « a Ă©tĂ© Ă©lu deux (02) fois prĂ©sident de la RĂ©publique et a exercĂ© comme tel deux mandats ».

Dans une Ă©mission spĂ©ciale le dimanche 2 avril 2023, le Porte-Parole du Gouvernement, Monsieur Wilfried LĂ©andre HOUNGBEDJI, a informĂ© que « le PrĂ©sident Patrice TALON a dĂ©jĂ  anticipĂ© tous ces dĂ©bats qui n’auraient pour effet que de plomber l’action du Gouvernement et mĂȘme de la dynamique du pays dans son ensemble.» Il a Ă©tĂ© plus direct en affirmant: « Il y aura de plus en plus des rĂ©alisations visibles et impactantes sur la vie de nos concitoyens les trois prochaines annĂ©es ». Du coup, il y en aura qui, lĂ©gitimement, sans ĂȘtre aiguillonnĂ©s par quelque acteur
politique que ce soit, vont appeler le PrĂ©sident Patrice TALON Ă  rester au pouvoir, pendant que d’autres considĂšreront que rien de bon ne se fait de son temps.

Au cours de cette Ă©mission spĂ©ciale, le Porte-Parole du Gouvernement a Ă©galement rappelĂ© une disposition de la loi fondamentale rĂ©visĂ©e: « La prĂ©sente loi constitutionnelle portant rĂ©vision de la Constitution, n’Ă©tablit ni une nouvelle Constitution, ni une nouvelle RĂ©publique ». Plus de doute, le PrĂ©sident Patrice TALON ne revient plus. L’heure est Ă  sa succession. Pas plus ni moins. TrĂȘve de dĂ©bats inutiles.

âœđŸŸJustin AMOUSSOU
➖➖➖➖
Abonnez-vous Ă  notre chaĂźne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici đŸ‘‡đŸŸ

https://t.me/latempeteinfos

Loading...
X