Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Mise en circulation de « ECO », la monnaie commune de la Cedeao : Sur seize (16), un (01) seul pays est prêt ( L’échéance de l’année 2020 loin d’être une réalité )

0 2 351

Mise en circulation de « ECO », la monnaie commune de la Cedeao

Sur seize (16), un (01) seul pays est prêt
Les dirigeants africains encore à l’étape de la théorie
L’échéance de l’année 2020 loin d’être une réalité

 

Publié le 16 Déc. 2019 à 12h 05’
Par Loth HOUSSOU, La TEMPÊTE

Alors qu’elle continue de susciter grand espoir de la nouvelle destinée commune de toute l’Afrique de l’ouest depuis son annonce, la mise en circulation en 2020 de la monnaie commune d’Afrique de l’Ouest intitulée « ECO » est loin d’être une réalité. Perçue comme étant le point d’encrage ou le déclic d’une nouvelle ère de développement économique, au regard de sa capacité d’assurer une historique  indépendance monétaire, la monnaie « ECO » n’est pas du tout prête à remplacer le Francs CFA des pays francophone, le Cédis du Ghana ou encore le Naira du voisin de l’Est, Nigeria. En tout cas, pas l’année prochaine, 2020.
Et pour cause, sur les seize (16) pays concernés, un (01) seul pays est prêt: le Togo. Jusque là, les autres dirigeants africains végètent encore dans ce qu’on appeler de la “pure comédie”, dans la théorie en un mot. Et ce, pendant que leurs peuples ne cessent de faire raviver la flamme d’envie pour atterrir vite dans le nouveau tournant décisif, car exagérément rongés par la monnaie de la servitude imposée par le colonisateur, malgré les fameuses indépendances.
En effet, selon la commission de la Cedeao, cette future monnaie exige plusieurs critères à mettre en exergue. Entre autres, les critères de convergence, un régime de change flexible, la lutte contre l’insécurité et la collaboration entre les pays membres de la communauté.

Prenant la parole à l’occasion  d’une réunion du comité des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales de la Cedeao, sur le programme monétaire, déroulée à Abuja la semaine écoulée, Zainab Ahmed, la Ministre des Finances, du Budget et de la Planification Nationale du Nigeria a confirmé que les dirigeants africains ne sont pas encore prêts. Elle a déclaré que seul le Togo satisfaisait aux critères au cours des deux dernières années. Raison pour laquelle il serait difficile de rendre opérationnel le régime de la monnaie unique d’ici l’année prochaine, tel qu’annoncé depuis plusieurs mois. En clair, l’incapacité des autres pays de la sous-région à atteindre les critères rendrait l’opérationnalisation problématique.

Cependant, un autre grand rendez-vous est au bout du nez. Prévu pour le samedi 21 décembre prochain à Abuja, il réunira tous les Chefs d’Etat de l’espace Cedeao. Objectif, examiner les recommandations des ministres des finances, pour une issue.
LIRE AUSSI :  Présidentielles et législatives au Ghana : Le président sortant, Nana Akufo-Addo réélu par K.O

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend