Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Maouloud : L’Imam Moutawakil retrace les signes divins annonciateurs de la naissance du Prophète Mouhammad

0 1 862
Fils de `Abdou l-Lâh, le Prophète Muhammad (SAW) naquit l’année de l’éléphant, le lundi 12 du 3ème mois lunaire (Rabî`ou l-‘awwal). Après Jésus-Christ, il fut et demeure le plus grand Prophète qui a marqué l’humanité jusqu’à nos jours. Dans son sermon prononcé à l’occasion de la célébration de sa naissance, l’Imam de la Mosquée Centrale Médine 2 de Agori Plateau, El hadj Moutawakil Boukari a retracé les grands signes annonciateurs de la naissance d’un envoyé de Dieu.
Extraits.

Portrait du Prophète Mouhammad

… Lorsque ‘Aminah fut enceinte du Messager de Allâh (SAW), paru alors la clarté de sa conviction, et la lumière de Muhammad (SAW) se manifesta sur son visage. Chaque mois de sa grossesse venait à elle un prophète. Les prophètes lui annonçaient la bonne nouvelle de la naissance du Messager de Allâh (SAW). Elle a vu le premier mois le prophète ‘Adam, `alayhi s-salâm, le deuxième mois le prophète Chîth, le troisième mois, elle a vu le prophète Idrîs, le quatrième, le prophète NôuH, le cinquième, le prophète Hôud, le sixième le prophète Ibrâhîm, le septième, le prophète Ismâ`îl, au huitième mois, elle a vu le prophète Môuçâ et au neuvième mois, elle a vu le prophète `Içâ -Jésus- qui lui a annoncé la bonne nouvelle de la naissance du prophète Muhammad (SAW) au cours de ce mois-là …
… Elle a dit : Je suis restée là et j’ai entendu un bruit entre le ciel et la terre ; j’ai vu un ange immense qui portait trois drapeaux. Il a mis le premier sur l’Orient, le deuxième sur l’Occident et le troisième sur Al-Baytou l-Harâm, la Ka`bah …
…‘Âminah a dit : Je n’ai pas ressenti ce que ressentent les femmes lors de l’accouchement…

El Hadj Moutawakil BOUKARI, Imam de la Mosquée Centrale Médine 2 de Agori Plateau, Abomey-Calavi


… ‘Âminah a dit : Quand il sorti, ce fut avec lui une lumière qui a éclairé de l’Orient à l’occident. Le Prophète (SAW) est né avec du kouhl. La poudre qu’on met dans les yeux-, il était oint, le cordon ombilical sectionné. Lorsqu’il est né, trois anges se sont précipités auprès de lui. L’un avait un récipient d’or, le deuxième une cruche d’or et le troisième une serviette de soie verte. Ils l’ont lavé avec une eau parfumée …
… ‘Aminah a dit : Lorsque j’ai accouché du Messager d’Allâh (SAW), je l’ai vu la tête levée vers le ciel, y dirigeant son doigt. Jibrîl l’a pris, les anges se sont envolés en le portant avec eux. Mîkâ’îl l’a enveloppé dans un drap blanc du paradis et l’a donné à Ridwân qui lui a donné à manger dans la bouche tout comme un oiseau donne à manger à son petit. Je le regardais, c’était comme s’il disait : Ajoute-moi. Et Ridwân lui disait : Cela te suffit, ô bien-aimé d’Allâh, il n’y a pas de science ni d’indulgence qui ait été accordée à un prophète sans que cela te soit accordé. Attache-toi alors à la voie de droiture. Celui qui suivra ce que tu dis et ta Loi sera rassemblé dans ton groupe. C’est alors que quelqu’un a dit : Tournez avec lui aux orients de la terre et à ses occidents, et faites-le passer aux endroits où sont nés les prophètes …
… Donnez-lui la sérénité de ‘Adam, la connaissance de Chîth, la douceur de NôuH, la proximité due à l’agrément accordée à Ibrâhîm, la satisfaction de Is-Hâq, l’éloquence de Ismâ`îl, la sagesse de Louqmân, la patience de ‘Ayyôub, la belle voix de Dâwôud, la force de Môuçâ, l’ascétisme de `Îçâ, la compréhension de Soulaymân, la médecine de Dânyâl, le respect qu’inspirait Ilyâs, la préservation de YaHyâ, l’acceptation de Zakariyyâ, et enveloppez-le des caractères des prophètes et couvrez-le …
Les oiseaux ont dit : Nous nous chargerons de le nourrir. Les anges ont dit : Non, nous sommes prioritaires. Les fauves ont dit : Nous l’allaiterons. Allâh a dit : « Je suis prioritaire sur Mon prophète Muhammad (SAW). J’ai réservé que ne l’allaitera que Mon esclave Halîmah »….

… De nombreux signes sont apparus à la naissance du Prophète (SAW), et parmi eux, il y a ce qu’a rapporté Al-Bayhaqiyy et Ibnou `Açâkir et d’autres qu’eux encore avec leurs chaînes de transmission jusqu’à Hâni’ Al-Makhzôumiyy, qu’il a dit : « Quand ce fut la nuit durant laquelle est né le Messager d’Allâh (SAW), le palais de Chosroês a tremblé et quatorze de ses balcons se sont effondrés, le feu de Perse s’est éteint alors qu’il n’avait cessé de brûler depuis mille ans et la lagune de Sâwah (ville de Perse) s’est asséchée… »….

… Quant au feu que les perses adoraient au lieu d’adorer Allâh, qu’ils approvisionnaient et attisaient nuit et jour, il s’est éteint. Pour ce qui est de la lagune de sâwah, où les bateaux se déplaçaient jusqu’alors, elle s’est asséchée …

… Les démons furent lapidés. Ils reçurent des projectiles de feu à partir du ciel et les nouvelles qu’apportent les anges du ciel leur devinrent inaccessibles, conformément à ce que certains savants ont cité. Toutefois, ce qui est plus connu et retenu, c’est que la lapidation des démons par les flammes a eu lieu lors de l’avènement de sa mission (SAW) …

… Parmi les signes encore, il y a que les nouvelles du ciel furent voilées à ‘Iblîs, qui a alors crié et a poussé un cri terrible identique à celui qu’il avait poussé lorsqu’il avait été maudit, lorsqu’il a été chassé du paradis, lorsque le Prophète (SAW) est né et lorsque Al-Fâtihah a été descendue par révélation. Cela a été rapporté Par le HâfiDH Al-`Irâqiyy dans Al-Mawridou l-Haniyy d’après Baqiyy Ibnou Makhlad …

… Et encore parmi ces signes, il y a ce que l’on a entendu provenant à l’intérieur des statues et les voix annonçant la bonne nouvelle de l’apparition de la vérité dans le temps du déclin …

Loth HOUSSOU

LIRE AUSSI :  SPIRITUALITÉ : Symbolisme et rôle des jours de naissance (1ère partie) (Que devrions-nous faire chaque jeudi ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend