Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Loi d’amnistie initiée par les Démocrates : Boni Richard Ouorou pose une préoccupation qui ouvre un débat juridico-sociopolitique d’envergure

Boni Richard Ouorou
0 1 241
Boni Richard Ouorou

Au lendemain de la proposition de loi d’amnistie initiée par le parti « Les Démocrates », dans la vision d’amorcer la libération des personnalités et acteurs politiques en prison tels que Madougou et Aïvo puis ceux en exil, les interprétations y vont dans tous les sens. Au nombre de celles-ci, figure une qui, depuis deux jours, fait l’objet d’un nouveau débat juridico-sociopolitique.

Pour le politologue, fondateur des Terrien.ne.s Issa Richard Boni Ouorou, non seulement une démarche préalable s’impose avant l’adoption de cette loi, mais également, la loi d’amnistie initiée par « Les Démocrates » ne devrait pas couvrir toutes les personnes en détention ou en exil. La loi d’amnistie d’accord, mais « ne pas punir au motif qu’il faut la paix, est un autre motif pour punir la pensée des laxistes… », soutient-il. Une grosse pique.
Lisez un extrait de son point de vue.

« … Concernant la proposition de loi d’amnistie qui circule et qui est attribuée au parti les Démocrates, je suis fermement partisan pour une telle loi, mais, avec des conditions et des propositions.

Je suis Issa Richard Boni Ouorou, partisan et soutien pour une loi d’amnistie pour les personnes jugées dans le cadre des événements liés à l’élection présidentielle de 2021.

Je suis aussi et surtout partisan et soutien pour une loi suspensive des poursuites entamées contre les personnes en lien avec les événements qui ont lieu aux dates sus-mentionnées, dont la plupart sont des jeunes et dont le sort en prison et ailleurs, est beaucoup plus lamentable que celui des personnes médiatisées.

Mais je proposerais, que pour les autres qualités de condamnées et d’exilées, en dehors de ceux et celles sus-citées et que la proposition de loi d’amnistie inclut maladroitement de mon point de vue, qu’une commission parlementaire et judiciaire soit mise sur pieds, pour faire la lumière sur les crimes et délits pour lesquels les personnes sont inculpées, jugées et condamnées, avant d’émettre l’idée de loi d’amnistie ou non, selon les rapports des commissions.

Une loi d’amnistie générale pour tous les crimes, est de mon point de vue, dans le contexte où les des jeunes gens sont emprisonnés pour des délits de faciès, dans un contexte de lutte contre la corruption qui scelle l’avenir des jeunes gens, dans un contexte de précarité générale où les ressources de l’état déjà très peu doivent être mobilisées et gérées à bon escient pour créer de l’emploi, soigner les populations et éduquer la jeunesse, dans ces contextes là, il serait risqué, que se basant sur l’émotion des populations et pour la communication, que le pouvoir législatif honore (flibustiers)et aumôniers de la même couronne.

Le destin d’unir, de créer des conditions de paix et de prospérité pour tous, ne doit pas être confondu à celui de faire croire à la relève, que l’opposition est un refuge…
Ne pas punir au motif qu’il faut la paix, est un autre motif pour punir la pensée des laxistes.
Je n’ai pas d’amis, je n’ai qu’une vision et c’est le peuple dans sa globalité… »

➖➖➖➖

Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾

https://t.me/latempeteinfos

Loading...
X