Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

LES GUILLEMETS DU JOUR : « Souvent, …quand un acteur culturel est malade ou s’approche de la mort, il y a des quêtes qui se font sur les réseaux sociaux pour lui venir en aide… Ça veut dire, en fait, qu’on est un handicap pour le pays »

Kodjo Houngbeme
0 538

 » Quand je dis qu’il y a « manque », ce n’est pas pour critiquer ce qui se fait. Je suis plutôt là pour dire, voilà !

Nous sommes dans un secteur sur lequel il peut y avoir deux types d’approches. La culture chez nous, suscite un regard plus antique, historique et social qui vit sur des budgets provenant des subventions de l’État.
Et chaque année, c’est le même mécanisme qu’on reproduit.

Quand vous allez plus loin, vous vous rendez compte que les véritables acteurs de ce secteur, en tout cas chez nous, ont du mal à joindre les deux bouts. Souvent, sur la toile, quand un acteur culturel est malade ou s’approche de la mort, il y a des quêtes, des pétitions qui se font sur les réseaux sociaux pour lui venir en aide.

Ne serait-ce ce genre de démarche, ça ne donne pas une image positive de ce secteur. Ça veut dire, en fait, qu’on est un handicap pour le pays. Alors que si on inscrit le secteur dans une démarche économique et productive ; il y a énormément d’opportunités ; il y a énormément de revenus ; il y a du travail. Ça fonctionne comme n’importe quel secteur d’activité ailleurs. Donc, ces de ça que je parle, en fait, au niveau de l’approche.

Bien sûr que depuis peu, (depuis l’arrivée du président Talon en 2016 ndlr), il y a énormément d’efforts palpables qui sont faits, notamment sur la partie tourisme… »

Kodjo Houngbèmè, PDG de la chaîne DBM TV et de la maison de production d’œuvres artistiques » Nouvelle Donne« , expert en industries créatives et culturelles

👉🏾Propos extraits et transcrits de l’émission « L’entretien du Dimanche », du 25 septembre 2022.

✍🏾La Tempête Infos

Loading...