Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

LES GUILLEMETS DU JOUR : ”Ne pas être capable de pardonner, c’est faire montre de notre carence en grâce…” dixit le Métaphysicien et Plasticien AMOUSSA ABDOU RAHIMI

0 515

<< Aimer seulement ceux ou celles qui nous aiment ne suffit pas. Mais aimer aussi ceux ou celles qui nous haïssent, c’est incarner déjà ici et maintenant le manteau du christ : l’esprit d’ « AGBONNON ». La haine ne doit pas exister en nous. Ne pas être capable de pardonner, c’est faire montre de notre carence en grâce. Lorsque nous disons « pardonner », cela implique une élimination des ressentiments, l’effacement de la rancœur, la réduction en poussière cosmique de la vengeance. La véritable révolution de la conscience impose un travail, un travail coûteux pour soi- même. Un travail qui exige que nous travaillons sur nous-mêmes, l’élimination en nous des éléments de la discorde, de la vengeance, du ressentiment, de la haine…

LIRE AUSSI :  LES GUILLEMETS DU JOUR : «...Sur instruction de mon supérieur hiérarchique, j’ai instruit le Maire d’exécuter la décision...» 👉🏾Quand le préfet Jean Claude Codjia plonge Barnabé Dassigli dans l'affaire des 39 hectares à la CRIET
Le changement impose que nous soyions sincères avec nous- mêmes, que nous nous explorions nous-mêmes, que nous fassions des investigations en nous-mêmes pour découvrir les éléments infrahumains qui existent dans notre psyché, et qui nous rendent incapables d’aimer. L’Amour ne cherche pas de récompense ; il est un don en lui-même ; il travaille en renonçant aux fruits, il ne cherche rien, sinon le bien d’autrui, même au prix de sa propre félicité. Le sacrifice pour l’humanité demande que nous travaillions à mettre nos prochains sur le chemin avec le maximum de patience en sachant pardonner les défauts des autres >>.

AMOUSSA Abdou RAHIMI, Métaphysicien, Plasticien

LIRE AUSSI :  LES GUILLEMETS DU JOUR : ''…Le Bénin n’est pas un pays de pagaille ; c’est un pays de solidarité ; c’est un pays de justice…'' dixit le Professeur Frédéric Joël AIVO

Extrait de la Chronique de la rubrique Spiritualité : LE CHRIST ET L’ESPRIT « AGBONNON »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend