Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

LES GUILLEMETS DU JOUR : ” Ils n’ont voulu parrainer que les candidats qu’ils savent qu’ils peuvent battre ! ” dixit Réckya Madougou, candidate du parti “Les Démocrates”

0 611

« … La question du parrainage qui nous oppose aujourd’hui, est en réalité, dans sa forme actuelle, antidémocratique et inapplicable… Lorsque j’entends des élus de la nation dire que nous mentons, j’ai envie de leur dire que c’est ‘’l’hôpital qui se moque de la charité’’.

…En considérant que le Bénin ne compte que 77 maires et 83 députés soit 160 au total ; il s’en suit que Patrice Talon et ses obligés ont décidé de limiter, tant que cette loi serait en vigueur, le nombre de candidats à toute élection présidentielle à seulement 5 duos, chacun devant obtenir 32 parrainages.

LIRE AUSSI :  LES GUILLEMETS DU JOUR : "...La communauté internationale est bien informée de ce qui se passe au Bénin... " dixit Nicéphore Soglo

…Ils n’ont voulu parrainer que les candidats qu’ils savent qu’ils peuvent battre ! De bonne foi, j’ai personnellement pris contact avec des députés et maires, et j’ai encore les traces des messages que nous avons échangés. Ils nous ont dit que leurs fiches de parrainage, qu’ils sont allés retirer individuellement à la CENA conformément à la loi, ont été illégalement confisquées par les chefs de leurs partis !

… La seule porte de sortie de crise qui nous reste ; c’est la Cour Constitutionnelle, qui seule en dernier ressort, peut constater l’inapplicabilité de cette clause du Parrainage en prenant une décision pour l’annuler ou revoir les conditions de son applicabilité….Quand la mythomanie devient l’art de nos députés nommés pour maladroitement justifier leurs impairs auprès de l’opinion publique, en pensant que le peuple est dupe, il y a de quoi s’inquiéter !

LIRE AUSSI :  LES GUILLEMETS DU JOUR : « Il faut faire beaucoup de biens, pour payer nos vieilles dettes »

….Le député Gbenonchi a effectivement appelé le Président Eric HOUNDETE pour lui proposer des parrainages à condition que ce soit lui qui soit le candidat des Démocrates et non Mme MADOUGOU, c’est lorsque cette tentative honteuse de déstabilisation de notre parti a échoué qu’ils se sont rabattus sur les camarades Kohoué et Agossa. Et vous connaissez la suite !

…Tout ce que nous leur demandons, c’est d’ouvrir la compétition et nous allons les battre par les urnes !… »

Extrait des propos tenus par la candidate du parti “Les Démocrates” Reckya MADOUGOU, à l’occasion de la déclaration de presse déroulée ce vendredi 12 février 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend