Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

LES ARCHIVES DU 229🇧🇯 : L’origine, l’épopée et l’implantation actuelle du peuple ADJA 👉🏾Suite et fin : Retour sur la genèse des royaumes d’Allada, de Dahomey et de Porto-Novo

0 810

LE ROYAUME D’ALLADA

Mèdji, roi d’Allada meurt vers 1610. Le royaume d’Allada reçoit plus tard des ambassadeurs du roi de France, Louis XIV. Les Européens le visitent au 17ème et au 18ème siècle. Le royaume tirait sa richesse du commerce entre le royaume de Savi et les pays de l’intérieur.

LE ROYAUME DE DANHOMEY

Do-Aklin, un autre frère de Mèdji partit à Canan. Les enfants Ganyé Hessou et Dakodonou le suivent. Ganyé Hessou donna naissance à Aho. Ce dernier, grand chasseur d’éléphants et de buffles, construit sur le chemin important de la région, un rempart pour protéger sa nouvelle maison d’où le nom « Agbomè ». Très vite, il s’imposa à tout le peuple Guédévi. Il devient roi à la mort de Dakodonou vers 1645. Il prit le nom de Houégbadja qui signifie littéralement « le poisson qui a fuit la nasse n’y retournera plus ». Mais il avait un adversaire redoutable nommé Dan. Pour l’éliminer, Houégbadja usa de ruse. Il incita son fils Houessou à demander des parcelles de terrains à Dan. Celui-ci obtempérait. Mais à chaque fois, Houessou trouvait le terrain donné trop petit. Fâché, Dan dut dire « Bientôt, tu finiras par construire dans mon ventre ». Le lendemain, le fils de Houessou tua Dan et planta dans son ventre le bois central qui devait supporter sa case « Danhomè », dans le ventre de Dan. Le royaume fondé par Houégbadja devint ainsi le royaume de Danhomè, et par la suite « Dahomey » ancien nom de la République du Bénin.

LE ROYAUME DE PORTO-NOVO

Se dirigeant vers le pays maternel, Zozérigbé meurt en court de route. L’un de ses descendants appelé Tê-Agbanlin fonde le royaume de « Hogbonou » que les portugais appellent au 18ème siècle Porto-Novo (Nouveau Porto), et que les yorouba du Nigeria nommait « Adjatchè ». En effet, ce descendant de Zozérigbé était un homme de haute taille et a des jambes très longues. Il s’assoit toujours sur une peau d’antilope.
D’après la tradition, Tê-Agbanlin demande au chef d’Aklon une petite parcelle de terre, si petite qu’une peau d’antilope suffirait à l’encercler. Ayant obtenu l’accord de son hôte, il occupe la peau d’antilope en fines lanières qu’il attache bout à bout pour obtenir un vaste terrain sur lequel, il construit une grande demeure « Hogbonou » : « entrée de la grande maison ».

Ainsi, l’épopée fantastique du peuple Adja s’est couronnée par la création des royaumes d’Allada, du Danhomè et de Porto-Novo. On peut alors se demander quelle est l’implantation actuelle du peuple Adja.

D’abord, nous faisons remarquer que le peuple Adja a donné naissance à de nombreux groupes ethniques qui forment à nos jours, la nation Béninoise.
-les Fons habitent le centre et le sud
-les Goun établis au sud-est dans la région de Porto–Novo sont un mélange d’Adja et de Nagot
-Les Mahi dans la région de Savalou
-les Aïzo à Allada
-les Hwla ou Houla à Grand Popo
-les Houéda qui ont fondé le royaume de Savi. Ce royaume est le premier à établir le contact avec les Européens vers l’an 1.500.

A nos jours Tado est toujours le berceau de peuple Adja. Ce peuple occupe principalement les villages du département de Couffo : Aplahoué, Dogbo, Houin, Agamé, Djakotomè, Toviklin. Les enfants Adja sont travailleurs et participent activement à l’essor de l’économie béninoise. Le peuple adja a donc rayonné depuis des siècles en Afrique Occidentale. C’est pourquoi on le retrouve partout; surtout dans la sous-région Niger, Burkina-Faso, Togo, Ghana, Cote d’Ivoire, et surtout, le Nigeria.

BIBLIOGRAPHIE
Histoire-Dahomey de Jean Pliya Peuples du Golfe du Bénin« Adja-Ewé »
Etudes réunies et présentées par François de MEDEIROS Editions KARTHALA 2004
« Aperçu sur l’implantation actuelle et les migrations anciennes des peuples de l’aire culturelles Aja-Tado » De Roberto PAZZI.

#LaTempêteInfos

Loading...